NOUVELLES
15/06/2014 02:25 EDT | Actualisé 15/08/2014 05:12 EDT

UCI: pas de favoritisme pour Froome

L'Union cycliste internationale (UCI) a réfuté formellement dimanche avoir favorisé le Britannique Chris Froome, autorisé à se soigner avec un corticoïde à l'occasion du Tour de Romandie qu'il a gagné début mai.

L'autorisation à usage thérapeutique (AUT) a été accordée le 29 avril à Froome "en conformité avec les règlements de l'UCI et les directives relatives de l'AMA (Agence mondiale antidopage)", a déclaré la fédération internationale dans un communiqué.

Cette AUT a été accordée "pour une utilisation orale de glucocorticoïdes", "sur la base des antécédents médicaux détaillés du coureur" et "pour une période limitée, selon la procédure habituelle", a précisé l'UCI.

"La procédure a été entièrement transparente puisque c'est la politique de l'UCI d'enregistrer systématiquement toutes les AUT sur (le système) ADAMS. L'AMA a donc été tenue informée tout au long de la procédure", a souligné la fédération internationale en ajoutant que "tout coureur présentant les mêmes symptômes que Christopher Froome aurait reçu une AUT similaire".

L'UCI a été accusée par Le Journal du Dimanche d'avoir aidé Froome en l'autorisant à utiliser par voie orale une dose conséquente de prednisolone (40 mg par jour).

"Il n'y a pas de problème", a réagi le patron de l'équipe Sky, Dave Brailsford, au départ de la 8e et dernière étape du Critérium du Dauphiné à Megève (Haute-Savoie). "Nous sommes dans les règles, c'est absolument clair".

Dans son communiqué, l'UCI a tenu à "exprimer sa profonde déception quant aux spéculations qui ont été faites suggérant que son président (Brian Cookson) pourrait avoir une quelconque influence sur l'octroi des AUT".

Le président de l'UCI, ex-président de la fédération britannique, et l'administration de l'UCI "n'ont absolument aucune participation dans le processus décisionnel sur les AUT", a ajouté la fédération. "Insinuer que l'emploi du fils de Brian Cookson par le Team Sky pourrait avoir un lien avec la décision d'accorder l'AUT est une allégation sans fondement qui sera traité avec le plus grand des sérieux".

Froome, forfait à Liège-Bastogne-Liège le 27 avril, a pris le départ deux jours plus tard du Tour de Romandie, dont il a remporté la dernière étape et le classement final.

jm/jcp