NOUVELLES
15/06/2014 06:17 EDT | Actualisé 15/08/2014 05:12 EDT

Six mois de conflit au Soudan du Sud

Le Soudan du Sud est déchiré depuis six mois par un conflit entre les forces loyales au président Salva Kiir et les partisans de l'ancien vice-président Riek Machar, limogé en 2013.

Le conflit trouve son origine dans leur rivalité politique, qui a creusé les antagonismes au sein de l'armée sud-soudanaise entre troupes dinka du président Kiir et les Nuer de Machar.

Les affrontements ont fait des milliers de morts et plus de 1,5 million de personnes ont été chassées de chez elle.

- DECEMBRE 2013 -

- 15: Intenses combats entre factions rivales de l'armée à Juba. Salva Kiir dénonce une tentative de coup d'Etat et accuse Riek Machar, limogé en juillet. Celui-ci nie mais appelle ensuite au renversement de Salva Kiir, l'accusant de vouloir "allumer une guerre ethnique".

Les combats vont s'étendre à plusieurs Etats.

- JANVIER 2014 -

- 9: Les Etats-Unis, parrains de l'indépendance en 2011, s'alarment d'un risque d"éclatement" du pays.

- 10: L'armée reprend Bentiu, capitale de l'Etat pétrolier d'Unité (nord), tombée aux mains des rebelles le 22 décembre.

- 15: Kampala reconnaît que des soldats ougandais combattent aux côtés de l'armée sud-soudanaise.

- 18 et 20: L'armée reprend Bor (Etat du Jonglei, est), ravagée par les combats, puis Malakal (Etat pétrolifère du Haut-Nil, nord-est), dernière ville importante encore tenue par les rebelles.

- 23: Accord de cessez-le-feu, jamais respecté.

- FEVRIER -

- 27: Les deux camps ont commis de graves violations des droits de l'Homme assimilables à des crimes de guerre, rapporte Human Rights Watch (HRW). En mars, l'Union africaine crée une commission d'enquête sur les atrocités commises depuis le début du conflit.

- AVRIL -

- 15: Riek Machar affirme vouloir s'emparer de Juba et de champs pétroliers, prévenant que la guerre civile ne s'arrêtera pas avant la chute de Salva Kiir.

- 15: La rébellion reprend la ville pétrolière de Bentiu. L'ONU accuse les troupes de Riek Machar d'avoir massacré dans cette ville des centaines de civils sur des bases ethniques, dont plus de 200 dans une mosquée.

- 17: Environ 350 jeunes hommes armés attaquent l'enceinte de l'ONU à Bor, où près de 5.000 civils, essentiellement des Nuer, ont trouvé refuge, tuant au moins 48 réfugiés.

- 24: L'ONU menace de sanctions les responsables d'exactions.

- MAI -

- 2: Visite à Juba du secrétaire d'Etat américain John Kerry, où il menace les dirigeants des deux camps de sanctions ciblées s'ils ne mettent pas fin au conflit et met en garde contre les risques de "génocide". Le 6, premières sanctions américaines.

- 9: Kiir et Machar signent un accord à Addis Abeba s'engageant à un cessez-le-feu - aussitôt violé - et à de futures élections.

- 20: A Oslo, la communauté internationale s'engage à verser plus de 600 millions de dollars pour lutter contre la famine qui menace des millions de personnes.

- 27: L'ONU recentre sa mission au Soudan du Sud (Minuss) sur la protection des civils.

- 31: Riek Machar admet, dans un entretien à l'AFP, ne pas contrôler totalement ses combattants.

- JUIN -

- 10: Salva Kiir et Riek Machar s'engagent à former un gouvernement d'union nationale dans les 60 jours, à l'issue de leur seconde rencontre depuis le début du conflit.

- 14: Plus de 50.000 enfants risquent de mourir bientôt de maladie ou de faim au Soudan du Sud, préviennent les Nations unies en réclamant plus d'un milliard de dollars pour aider la population.

- 15: L'ONG humanitaire Oxfam prévient que la famine et notamment la malaria et le choléra vont encore aggraver la situation.

bc/vm/mba