NOUVELLES
15/06/2014 08:53 EDT | Actualisé 15/08/2014 05:12 EDT

MotoGP - GP de Catalogne: nouvelle victoire de Marc Marquez (Honda)

L'Espagnol Marc Marquez (Honda) a remporté dimanche le Grand Prix de Catalogne, catégorie MotoGP, sa septième victoire de la saison en autant de courses, devançant l'Italien Valentino Rossi (Yamaha) et son coéquipier Dani Pedrosa.

Marquez est le deuxième pilote, après Rossi, à remporter sept courses d'affilée depuis 2002, date de l'apparition des MotoGP en Championnat du monde. Il s'agit également de la centième victoire de Honda dans cette catégorie depuis sa création.

Au classement général, Marquez possède 58 points d'avance sur Rossi, 63 sur Pedrosa et 97 sur Lorenzo.

Après avoir assisté un superbe mano a mano entre Marquez et Lorenzo au Grand Prix d'Italie, cette fois, Pedrosa et Rossi se sont mêlés à la bagarre lors des 25 tours sous un ciel menaçant.

"Cela a été plus difficile aujourd'hui car les Yamaha avaient une très bonne vitesse en début de course", a expliqué Marquez.

Lorenzo avait viré en tête au premier virage suivi de Rossi laissant entendre que les pilotes Yamaha avaient la ferme intention de faire barrage à la main-mise de Honda. Derrière les quatre pilotes d'usine, l'Allemand Stefan Bradl (Honda LCR) tentait de rester au contact alors que la Ducati d'Andrea Dovizioso concédait déjà un peu de retard.

Dès le 3e tour, Rossi s'y prenait à deux fois pour finalement griller la politesse à Lorenzo et passer en tête de la course, position qu'il conservera jusqu'à sept tours de la fin.

A ce moment là, Marquez dépassait Rossi pour lever le bras, ainsi que son coéquipier Pedrosa, signalant des gouttes de pluie sur la piste et espèrent une interruption de la course qui ne se produisit pas.

Cet épisode permettait à Rossi de repasser en tête et à Lorenzo de recoller au trio de tête.

Tout était encore possible entre ces quatre pilotes. Marquez reprenait alors son bien et Pedrosa, à quatre tours de la fin doublait également Rossi pour se mettre en position d'attaquer son coéquipier.

Dans le dernier tour, Pedrosa - vainqueur ici en 2008 - prenait la tête avant de se faire doubler par Marquez puis, quelques virages plus tard, d'élargir sa trajectoire pour éviter de percuter son coéquipier qui se dirigeait vers une nouvelle victoire sur un circuit qu'il n'apprécie guère. "Nous nous sommes même touchés, j'ai perdu la deuxième place mais je n'ai aucun regret", a commenté Pedrosa.

syd/jcp