NOUVELLES
15/06/2014 06:56 EDT | Actualisé 15/08/2014 05:12 EDT

Mondial-2014/France: Panne des hymnes nationaux, un "manque de respect" pour Sakho

"C'est un manque de respect", a fustigé le défenseur Mamadou Sakho à propos de la panne qui a privé les équipes de France et du Honduras de leurs hymnes nationaux en préambule à leur match de la première journée du groupe E du Mondial, dimanche à Porto Alegre.

"C'est dommage, on l'a en travers de la gorge, a d'abord réagi Sakho après la rencontre, avant d'estimer que c'était un manque de respect de la part des organisateurs, car il aurait fallu trouver une solution. Il faut respecter les pays."

"Si ç'avait été le Brésil, ils auraient sûrement trouvé une solution", a encore dit le vice-capitaine des Bleus qui s'était entendu dire que le problème était dû à une panne de courant.

Interrogée par l'AFP, la Fifa a expliqué qu'en fait le système audio était en cause.

"La Fifa et le comité d'organisation local du Mondial (COL) sont vraiment désolés que le système audio pour les hymnes nationaux n'ait pas fonctionné convenablement pour jouer les hymnes du Honduras et de la France", a expliqué la Fifa dans un communiqué.

"Nous sommes en train d'évaluer les causes de cette situation et de travailler pour régler le problème", a-t-elle conclu.

Blaise Matuidi a lui aussi "regretté" l'absence d'hymne. "C'est vraiment dommage car c'est un moment important, ça représente la patrie", a-t-il dit.

Son compère du milieu, Moussa Sissoko a lui déclaré que l'équipe a été "étonnée, un peu choquée. Ca nous a un peu gâché notre premier match".

"Les hymnes, je les ai entendus, ils sont venus des tribunes et ç'a été très agréable que les supporteurs aient chanté la Marseillaise, a de son côté déclaré le sélectionneur de l'équipe de France Didier Deschamps après le match. Je ne suis pas responsable de la sono, mais c'est mieux qu'il y ait des hymnes bien évidemment."

nip-pgr/sk