NOUVELLES
15/06/2014 02:53 EDT | Actualisé 15/08/2014 05:12 EDT

Mondial-2014: l'Iran veut repartir du Brésil avec "fierté", dit Queiroz

L'Iran, "désavantagé" après une préparation perturbée par le manque de moyens et le contexte géopolitique, espère faire honneur à ses couleurs au Mondial et pouvoir en repartir avec "fierté", a expliqué dimanche son sélectionneur Carlos Queiroz avant de débuter lundi face au Nigeria.

Sur fond de sanctions contre le pays en raison de son programme nucléaire, soupçonné par les grandes puissances d'abriter un volet militaire, Queiroz a dû batailler avec sa Fédération pour obtenir davantage de moyens avant de pouvoir finalement se rendre en stage en Afrique du Sud puis en Autriche avec ses troupes.

"L'Iran a traversé des difficultés hors du terrain mais nous voulons faire nos preuves sur le terrain", a expliqué le technicien portugais en conférence de presse.

"La situation économique et politique est un désavantage complet pour l'équipe mais les joueurs sont déterminés. Ils ont réussi à se qualifier pour être ici. Ils veulent repartir du Brésil avec respect et fierté."

La "Team Melli", qui dispute sa quatrième phase finale (après 1978, 1998 et 2006), entre en lice lundi à l'Arena da Baixada de Curitiba (sud du Brésil) face au Nigeria, champion d'Afrique en titre, dans le groupe F.

"Leur équipe nationale compte plusieurs stars, de grands joueurs et ils ont un grand avantage en terme d'expérience", a poursuivi Queiroz. "C'est un match très difficile pour nous mais nous comptons sur notre esprit d'équipe (...). Ils sont les favoris mais personne n'est assez fort pour gagner tous les matches, et personne n'est assez faible pour les perdre tous."

jed/jta