NOUVELLES
15/06/2014 12:35 EDT | Actualisé 15/08/2014 05:12 EDT

Les manifestants à l'ambassade de Russie à Kiev voulaient que "le sang soit versé" (Lavrov)

Les manifestants rassemblés samedi devant l'ambassade de Russie à Kiev voulaient que "le sang soit versé", a affirmé dimanche le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

"Nos diplomates pensent que le but des assaillants était de s'emparer de l'ambassade. Il y a aussi des raisons de supposer qu'ils voulaient que le sang soit versé", a déclaré le chef de la diplomatie russe, cité par les agences de presse.

Lors de la manifestation qui a rassemblé plusieurs centaines de personnes, le drapeau russe a été décroché et un cocktail Molotov a été lancé. Des manifestants, dont certains brandissaient des pancartes affirmant "Russie tueuse!", ont aussi jeté des oeufs et des pavés, et ont renversé des voitures diplomatiques.

M. Lavrov a indiqué que Moscou avait protesté officiellement auprès de Kiev pour cette "bacchanale".

"En ce qui concerne la bacchanale organisée par des voyous aux slogans néonazis (...), une note officielle a été envoyée au ministère des Affaires étrangères ukrainien pour exiger que les coupables soient retrouvés et punis, et que les graves préjudices soient remboursés", a-t-il dit.

Le ministre s'est aussi indigné des propos de son homologue ukrainien Andrii Dechtchitsa, filmé parmi la foule en colère en train de les appeler à une manifestation pacifique et qui a répété un slogan devenu populaire en Ukraine: "Poutine est un connard".

"Ce qui m'a particulièrement choqué, c'est que le ministre des Affaires par intérim Andrii Dechtchitsa (...) se soit joint aux soi-disant manifestants près de l'ambassade, (...) et se soit permis des déclarations qui ont dépassé les limites de la bienséance", a déclaré M. Lavrov.

"Je ne sais pas comment il va pouvoir discuter et travailler avec nous", a-t-il ajouté.

La police de Kiev a annoncé dimanche avoir arrêté trois manifestants ayant pris part aux incidents.

edy/blb/plh