NOUVELLES
15/06/2014 10:55 EDT | Actualisé 15/08/2014 05:12 EDT

L'armée syrienne repousse les rebelles dans le nord-ouest du pays

BEYROUTH - Les troupes loyalistes ont expulsé les rebelles de leurs dernières positions près de la frontière turque dans le nord-ouest de la Syrie, s'emparant de deux villages et rétablissant l'autorité gouvernementale dans ce secteur.

L'offensive de l'armée syrienne lui a permis de priver les rebelles des gains réalisés au cours de leur campagne de trois mois dans la province côtière de Lattaquié, la région ancestrale du président Bachar el-Assad.

Les fractions islamistes avaient lancé leur offensive en mars, se dirigeant vers le sud à partir de la frontière turque, saisissant une série de villages en zone montagneuse. L'armée, qui ne voulait pas perdre un bastion gouvernemental, a envoyé des renforts pour arrêter les rebelles avant de les repousser.

L'armée syrienne, appuyée par des combattants du Hezbollah libanais, s'est emparée, dimanche, du hameau de Samra avant de poursuivre jusqu'à Kassab et sa zone frontalière, a reconnu le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme, Rami Abdurrahman.

Quelques escarmouches se sont déroulées à l'ouest de Kassab, un village à majorité arménienne qu'avaient fui les résidants après l'arrivée des rebelles.

L'armée a publié un communiqué pour annoncer qu'elle «avait rétabli la sécurité et la stabilité à Kassab», au terme d'une série d'opérations.

Des unités du génie ont commencé à désamorcer mines et bombes piégées à Kassab.