NOUVELLES
15/06/2014 01:31 EDT | Actualisé 15/08/2014 05:12 EDT

L'Allemagne affrontera le Portugal d'entrée de jeu à la Coupe du monde

SALVADOR, Brésil - Un duel contre une équipe comme celle du Portugal, dont fait partie un joueur de la trempe de Christiano Ronaldo, d'entrée de jeu à la Coupe du monde de football revêt un cachet particulier, selon le gardien allemand Manuel Neuer.

«Après ce match, nous saurons vraiment où nous sommes dans la hiérarchie mondiale», a commenté Neuer en conférence de presse dimanche à l'aube de ce duel d'envergure du groupe G. C'est une reprise du match d'ouverture de l'Euro 2012, alors que l'Allemagne avait défait le Portugal 1-0.

Les trois points associés à la victoire donneront un bon coup de pouce aux vainqueurs, dans un groupe au sein duquel se trouvent également le Ghana et les États-Unis.

«D'une certaine façon, c'est presque la finale», a dit Neuer, qui s'est dit gonflé à bloc après avoir récupéré d'une blessure à une épaule.

Ronaldo devrait être en uniforme, en dépit de ses problèmes à un genou, et Neuer a précisé que si l'attaquant portugais est en forme, «alors il représentera la principale menace pour notre équipe». Ronaldo affirme qu'il est rétabli et qu'il sera en mesure de jouer.

L'entraîneur allemand Joachim Loew abonde dans la même direction, ajoutant que Ronaldo et ses coéquipiers «sont les maîtres de la contre-attaque».

«C'est un duel entre les deuxième et quatrième équipes mondiales — ça dit tout», a souligné Loew, se référant au classement mondial de la FIFA dans lequel l'Allemagne occupe le deuxième échelon mondial, deux rangs devant le Portugal.

Le Portugal n'a cependant pas de passé reluisant contre l'Allemagne dans les compétitions majeures. L'Allemagne a triomphé 3-1 dans le match de la troisième place à la Coupe du monde de 2006, avant de l'emporter 3-2 lors du championnat européen en 2008 et de prévaloir lors du match d'ouverture de l'Euro en 2012.

Loew n'a pas caché son plan de match — jouer avec intensité dès le départ pour venir à bout du Portugal, en dépit de la chaleur et de l'humidité qui règneront à la mi-journée à Salvador.

«Nous formons une équipe qui est difficile à battre», a expliqué Loew, en dépit des nombreuses blessures en défensive qui pourraient le forcer à remanier sa ligne de fond.

«Les blessures peuvent retarder notre progression, a-t-il admis. Mais, si nous travaillons en équipe, offensivement et défensivement, alors nous obtiendrons de bonnes chances de nous rendre loin dans ce tournoi.»