NOUVELLES
15/06/2014 03:11 EDT | Actualisé 15/08/2014 05:12 EDT

Irak: six morts dans le bombardement d'un centre de recrutement militaire (police)

Six personnes ont été tuées dimanche au nord-est de Bagdad par des obus de mortier tirés sur un centre recrutant des civils pour combattre les jihadistes, engagés dans une vaste offensive en Irak, ont indiqué la police et un médecin.

Trois soldats figurent parmi les victimes de ce bombardement à Khales, au nord de Baqouba, le chef-lieu de la province de Diyala, selon les mêmes sources.

Confronté à une avancée fulgurante des jihadistes dans le nord du pays, le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki a annoncé mercredi que le gouvernement armerait les civils prêts à lutter contre l'insurrection. Des milliers d'habitants se sont depuis portés volontaires.

Le grand ayatollah Ali Al-Sistani, plus haute autorité religieuse chiite d'Irak, a également appelé vendredi les citoyens à prendre les armes contre les jihadistes qui ont conquis très rapidement depuis lundi soir des territoires dans le nord et le centre du pays.

Dans leur avancée, les combattants islamistes, soutenus par des partisans du régime déchu de Saddam Hussein, ont rencontré très peu de résistance des forces de sécurité, de nombreux soldats et policiers abandonnant leurs positions.

Les forces de sécurité, soutenues par des combattants de tribus, ont néanmoins repris samedi Ishaqi et Muatassam, dans la province de Salaheddine, non loin de Bagdad.

str/sf/wd/cco/cbo