NOUVELLES
15/06/2014 12:45 EDT | Actualisé 15/08/2014 05:12 EDT

Il y a 20 ans, la course-poursuite d'O.J. Simpson, premier "reality show" américain

La course-poursuite à laquelle se livrèrent la police et l'ex-star du football américain O.J. Simpson, accusé de meurtre, il y a 20 ans, a tenu des millions d'Américains en haleine devant leur télévision et est devenue le premier "reality show" de l'histoire.

Mieux que le cinéma vérité ou que toute autre fiction, l'affaire O.J. Simpson réunit tous les ingrédients d'un bon polar.

Le 17 juin 1994 la police annonce qu'O.J. Simpson, un solide gaillard de 1,85 m pour 95 kg, avait disparu, quelques heures après avoir été déclaré principal suspect dans le meurtre de son ex-épouse Nicole Brown et de Ronald Goldman, un ami, dont les cadavres ont été découverts quatre jours plus tôt.

Mais quelques heures plus tard, O.J. Simpson est localisé sur une autoroute qui mène à Los Angeles dans une Ford Bronco blanche conduite par son ami Al Cowlings. Simpson a une arme et la police craint une issue fatale.

S'enclenche alors une course-poursuite inouïe, suivie en direct par les hélicoptères des chaînes de télévision.

La tension est telle que les chaînes de sport vont jusqu'à interrompre la retransmission de la finale de basket de la NBA pour basculer sur les images de la Bronco.

Quelque 95 millions de personnes sont scotchées devant leur téléviseur, soit 36% de la population américaine, un record.

"Certains moments de la culture américaine ont totalement transformé notre manière de voir le monde. Et je pense que cette course-poursuite fait partie de ces moments", explique à l'AFP Marcellus McRae, un avocat qui a travaillé sur l'affaire. "Ce fut totalement surréaliste, comme un moment de télé-réalité".

Surtout, ajoute-t-il, que "ce n'était pas un film de Hollywood, c'était la vraie vie avec quelqu'un de connu".

- Braquage à Las Vegas -

Sur les images, qui passent souvent dans les émissions consacrées aux moments forts de l'histoire américaine, on voit la Bronco filer sur l'autoroute, pourchassée par des dizaines de voitures de police et des milliers de curieux accourus sur les bords de l'autoroute pour voir passer cet étrange convoi.

Du coup, comme le souligne Jim Newton, qui a couvert la poursuite pour le Los Angeles Times, l'épisode avait tous les ingrédients pour faire un tabac à la télévision.

L'histoire mêlait "un double meurtre impliquant une célébrité avec des moments d'attente et d'autres d'extrême tension", analyse M. Newton, pour qui la fuite d'O.J. Simpson a en quelque sorte annoncé l'avènement des "reality shows".

Le dénouement se joue finalement dans la soirée devant la villa de Simpson à Los Angeles. Après de longues négociations avec la police, l'ancien sportif se rend aux autorités.

"Toute ma famille est restée à la maison pour voir comment ça allait se terminer, soit par son suicide, soit par son arrestation", raconte Kyra, serveuse à Hollywood. "Mes parents l'admiraient beaucoup".

Et comme dans un "reality show", l'histoire continua avec de nombreux autres épisodes, cette fois avec le procès d'O.J. Simpson qui débuta en janvier 1995 et fut couvert par plus de 2.000 journalistes venus du monde entier.

Le 3 octobre 1995, 145 millions de personnes écoutèrent le verdict tomber: O.J. Simpson fut déclaré non coupable du double meurtre à la grande joie de centaines de personnes qui saluèrent dans la rue la décision des 12 jurés, dont 10 étaient noirs, comme O.J. Simpson.

Mais ses démêlés avec la justice ne s'arrêtèrent pas là. En 2007, O.J. Simpson fut appréhendé pour un vol à main armée à Las Vegas perpétré avec des complices.

Depuis 2008, il est détenu dans une prison du Nevada, où il purge une peine qui peut aller de 9 à 33 ans.

spc/gde/bdx/jr