NOUVELLES
15/06/2014 08:52 EDT | Actualisé 15/08/2014 05:12 EDT

Alstom: Mitsubishi Heavy Industries dit toujours "étudier diverses possibilités"

Le conglomérat industriel japonais Mitsubishi Heavy Industries (MHI), censé faire lundi une offre de rachat partiel au groupe français Alstom, a indiqué en début de journée toujours "étudier diverses possibilités", tandis que son action subissait une correction à la Bourse de Tokyo.

"Les informations parues dans la presse au sujet de l'entrée de MHI au capital d'Alstom ne proviennent pas de nous", a d'emblée indiqué le groupe que les journaux disent intéressé par 10% du groupe français.

Et d'ajouter: "Quant à une proposition concernant une partie des activités d'Alstom, il est exact que nous étudiions diverses possibilités, mais à l'heure actuelle, il n'est pas vrai que nous ayons décidé", a expliqué le groupe dans un bref communiqué.

Selon la presse, MHI serait prêt non seulement à racheter 10% d'Alstom à Bouygues (qui en détient 29%), mais aussi à être le principal acteur d'une offre conjointe avec l'allemand Siemens sur la branche énergie du groupe français.

D'après divers médias, dont le quotidien allemand des affaires Handelsblatt, l'offre en numéraire globale de Siemens/MHI serait de l'ordre de 9 milliards d'euros, dont la majeure partie viendrait de MHI. En comparaison, le rival américain General Electric (GE) propose 12,35 milliards d'euros pour l'ensemble des activités énergie d'Alstom.

D'après le journal japonais Nikkei, MHI, qui serait particulièrement intéressé par les turbines à vapeur d'Alstom, doit annoncer dès lundi son offre, simultanément à Siemens.

Toutefois, plutôt qu'un rachat pur et simple, MHI serait davantage enclin à créer une coentreprise avec Alstom pour les turbines à vapeur, une façon selon le Nikkei de séduire le gouvernement français qui s'est doté d'un droit de veto dans ce dossier jugé stratégique.

MHI, qui est partenaire au Japon de son compatriote Hitachi pour les équipements de centrales thermiques, s'associerait aussi à Alstom dans d'autres pans d'activités concernant l'énergie afin de bénéficier d'une extension internationale de ses affaires grâce au bon positionnement d'Alstom.

Lundi, à la suite des différentes rumeurs, l'action MHI a perdu 24 yens (-3,66%) pour tomber à 630 yens à la Bourse de Tokyo. Selon les courtiers, il s'agit d'une simple correction après la hausse de quelque 5% provoquée la semaine passée par les premières informations sur un partenariat MHI/Siemens ayant des visées sur Altom.

kap/ggy/jh

ALSTOM

BOUYGUES

SIEMENS

GENERAL ELECTRIC

HITACHI

MITSUBISHI HEAVY INDUSTRIES