NOUVELLES
15/06/2014 01:05 EDT | Actualisé 15/08/2014 05:12 EDT

24 Heures du Mans: le point à 06h00, une Audi prend la tête

Une Audi a pris pour la première fois la tête des 24 Heures du Mans dimanche matin à 06h00, après l'abandon au petit matin de la Toyota N.7, qui menait jusque-là le bal.

L'Audi N.2 du trio Tréluyer-Fässler-Lotterer a pris les commandes peu avant 05h00 alors que la TS040-Hybrid N.7 s'arrêtait à Arnage après avoir passé 10 heures et 164 tours en tête.

La nouvelle tombait peu avant 5h30: la N.7 de Sarrazin-Wurz-Nakajima, détentrice de la pole position, était contrainte à l'abandon en raison de problèmes électriques. Au total, la Toyota a passé 203 tours aux avant-postes, soit plus de 13 heures devant avant de devoir céder sa place.

"Je suis dévasté et j'ai envie de pleurer. Mener au Mans pendant 14 heures... Se battre pour chaque centimètre... Et maintenant une panne", a twitté le pilote autrichien de la N.7, Alexander Wurz.

Derrière, l'Audi N.1 se trouvait à deux tours, après avoir connu un retour au garage pendant la nuit. Les mécaniciens du constructeur allemand ont démonté l'avant du véhicule pour effectuer des réparations pendant dix minutes.

En embuscade, la Porsche N.20 en avait profité pour passer devant, mais est retombée derrière la N.1 au petit jeu des ravitaillements.

La seule Toyota encore en course, la N.8, était encore bien loin à onze tours, après un deuxième passage au garage pendant la nuit, "pour des contrôles", a-t-on précisé du côté du stand japonais. Le prototype était déjà resté 45 minutes en réparations, après son accrochage avec l'Audi N.3.

En fin d'après-midi, samedi, les violentes averses qui ont frappé deux fois le circuit de la Sarthe, détrempant la piste et limitant dangereusement la visibilité, avaient poussé les commissaires à sortir deux fois les voitures de sécurité.

Lors du premier épisode pluvieux, Audi, le tenant du titre, avait perdu l'une de ses cartes maîtresses: sa troisième voiture, quand Toyota et Porsche n'en disposent que de deux.

mam/ed