NOUVELLES
12/06/2014 10:37 EDT | Actualisé 12/08/2014 05:12 EDT

USA: amende pour Goldman Sachs et Bain Capital accusés d'entente

La banque américaine Goldman Sachs et le fonds Bain Capital, accusés d'entente illicite lors d'acquisitions par effet de levier (LBO), ont accepté de verser une amende pour échapper aux poursuites, selon des documents judiciaires consultés jeudi.

Goldman Sachs et Bain Capital, qui a compté comme dirigeant l'ancien candidat républicain à la Maison Blanche Mitt Romney, n'ont pas pour autant reconnu les faits, selon ces documents d'un tribunal de Boston (nord-est).

Ils vont s'acquitter d'une pénalité financière de 121 millions de dollars (67 millions pour Goldman Sachs et 54 millions pour Bain).

Selon la plainte, Goldman Sachs, Bain Capital et d'autres grands noms du capital-investissement comme KKR, Carlyle, Blackstone Group, TPG ou encore Silver Lake se seraient entendus pour ne pas surenchérir les uns sur les autres sur certaines transactions financières.

Les plaignants, qui estiment avoir été lésés, énumèrent la liste d'une dizaine d'opérations, comme l'acquisition de TXU Corporation par les fonds TPG, KKR et le fonds de capital investissement de la banque Goldman Sachs pour 45 milliards de dollars dette comprise en 2007, en plein âge d'or des acquisitions par endettement ou effet de levier (LBO).

Ils citent aussi le rachat en 2006 du groupe de semi-conducteurs Freescale par un consortium de fonds emmené par Blackstone Group et comprenant Carlyle.

Ces opérations avaient été réalisées par LBO, qui consiste à créer un holding qui va s'endetter pour acheter une entreprise.

lo/jt/are

GOLDMAN SACHS GROUP

KKR & CO

CARLYLE GROUP

THE BLACKSTONE GROUP

FREESCALE SEMICONDUCTOR