NOUVELLES
12/06/2014 08:22 EDT | Actualisé 12/08/2014 05:12 EDT

Syrie: l'offensive jihadiste en Irak, un complot saoudien (presse)

La presse officielle syrienne a accusé jeudi l'Arabie saoudite et l'Occident d'être derrière l'offensive victorieuse en Irak des jihadistes ultra-radicaux de l'État islamique d'Irak et du Levant (EIIL).

"Le terrorisme s'étend devant les yeux du monde occidental (...) et derrière il y a l'Arabie saoudite qui pourvoit (les insurgés) en armes et en argent", affirme As-Saoura.

Le régime syrien a toujours accusé l'Arabie saoudite, les pays du Golfe et les Occidentaux de financer les "terroristes", mot qui dans sa bouche désigne la rébellion sans faire de distinction entre les jihadistes et les modérés.

"Concernant les événements en Irak et l'escalade de la campagne terroriste, aucun pays occidental n'ignore le rôle joué par l'Arabie saoudite, qui soutient le terrorisme, finance et arme les différents fronts et batailles, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de l'Irak et de la Syrie", ajoute le journal.

L'éditorial accuse également le Qatar et la Turquie de jouer un rôle similaire en appuyant les extrémistes "conformément aux demandes américaines et au désir israélien".

"L'émergence de ces organisations n'est pas le résultat d'un vide mais représente une volonté du Golfe de faciliter l'expansion du terrorisme en le finançant", note le journal.

De tout ceci, argue As-Saoura, "l'Occident est au courant et dans la plupart des cas c'est celui qui donne les ordres", poursuit le journal.

Les combattants jihadistes avançaient jeudi vers la capitale Bagdad après s'être emparés de larges territoires du nord-ouest de l'Irak face à une armée en déroute.

kam/sah/cco