NOUVELLES
12/06/2014 07:29 EDT | Actualisé 12/08/2014 05:12 EDT

Syrie: attentat à la voiture piégée à Homs, sept morts (TV)

Au moins sept personnes ont été tuées jeudi par l'explosion d'une voiture piégée à Homs, une ville contrôlée par le régime au centre de la Syrie, a indiqué la télévision officielle.

"Sept personnes ont péri et 55 autres ont été blessées dans l'attentat terroriste à la voiture piégée (dans le quartier de) Wadi Dahab", a-t-elle affirmé. Le mot "terroriste" désigne dans la terminologie du régime l'ensemble des rebelles hostiles à Bachar al-Assad.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), l'explosion a tué huit personnes, dont une femme et un enfant, et blessé 49 autres. Elle s'est produite dans un quartier à majorité alaouite de Homs, la religion du chef de l'Etat Bachar al-Assad, alors que la majorité de la population syrienne est sunnite.

Le gouvernement syrien a repris en mai le contrôle de la quasi-totalité de Homs, surnommé par les militants "la capitale de la révolution" dans l'enthousiasme des premiers mois de manifestations, qui ont été matées dans le sang par le régime.

Les quartiers à majorité alaouite ont été la cible de sanglants attentats ces dernières semaines. Le 25 mai, douze personnes avaient péri dans un double attentat à la voiture piégée, survenu quelques jours après un autre qui avait fait cent morts.

Ces attaques ont été revendiquées par le Front al-Nosra, la branche officielle d'Al-Qaïda en Syrie.

Par ailleurs, dans le nord de la province de Homs, l'OSDH a indiqué qu'au moins 18 rebelles et combattants du Front al-Nosra avaient été tués dans des combats avec les forces du régime dans le village d'Oum Charchouh.

Les avions du régime ont par ailleurs effectué des raids contre ce village pris la veille par les rebelles.

rd/sah/sk/hj/emb