NOUVELLES
12/06/2014 10:11 EDT | Actualisé 12/08/2014 05:12 EDT

Succession du roi d'Espagne: un cortège dans Madrid sous sécurité renforcée

Le futur roi d'Espagne Felipe VI prêtera serment devant le Parlement le 19 juin, avant de gagner avec son épouse Letizia le Palais Royal, sous haute surveillance, les autorités ayant décidé d'élever d'un cran le niveau d'alerte terroriste.

Après avoir prêté serment devant les députés et sénateurs, Felipe et Letizia se rendront au Palais royal de Madrid, où une réception est prévue, a annoncé jeudi le président de la Chambre des députés, Jesus Posada.

Pour assurer la sécurité de cette journée, et notamment du cortège royal, le plan de prévention anti-terroriste a été élevé du niveau 2 à 3 sur une échelle de 4, a indiqué le ministère de l'Intérieur.

Les autorités ont prévu "un ample dispositif de sécurité pour la proclamation de Don Felipe comme nouveau roi d'Espagne", ajoute le ministère dans un communiqué, sans fournir de précision sur le nombre de forces de l'ordre prévu.

La prestation de serment devrait avoir lieu vers "10H30 - 11H00 (08H30- 09H00 GMT)", a précisé Jesus Posada. "Ensuite, il y aura un défilé militaire" aux abords du Congrès des députés, "et ensuite une réception au Palais royal", a-t-il ajouté, précisant que les horaires n'étaient pas encore définitifs.

Mais au contraire de l'avènement de Juan Carlos le 22 novembre 1975, l'investiture se déroulera en l'absence d'invités étrangers, et aucune célébration religieuse n'est prévue.

"Des opérations de renseignements spécifiques sont en cours d'élaboration par les services de la police et de la garde civile, en collaboration avec le Conseil national du renseignement", précise-t-il.

L'élévation du niveau d'alerte de 2 à 3 signifie l'activation d'unités de sécurité spéciales et de réserve pour participer "au contrôle des lieux d'affluence massive de personnes et la protection des infrastructures critiques", explique le ministère.

Ce niveau permet aussi "de restreindre l'accès aux infrastructures critiques qui seraient menacées", poursuit-il, précisant que la sécurité de la Chambre des députés, du Palais royal et des itinéraires prévus sera renforcée.

Les forces armées participeront également au dispositif, en assurant une couverture aérienne.

acc-ib/sg/fw