Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Pakistan: l'ex président Musharraf autorisé à quitter bientôt le pays (avocat)

La justice pakistanaise a autorisé jeudi l'ancien président Pervez Musharraf à quitter le pays d'ici deux semaines, en dépit des poursuites judiciaires dont il fait l'objet, a annoncé à l'AFP son avocat.

Un tribunal de Karachi (sud) a ordonné au gouvernement de retirer le nom de l'ancien dictateur militaire et chef de l'Etat, au pouvoir de 1999 à 2008, de la liste des personnes interdite de sortir du territoire pakistanais.

"Le tribunal a accédé à notre requête et ordonné de retirer le nom de M. Musharraf de la liste de contrôle de sortie du territoire. Cette décision doit être exécutée après 15 jours", a déclaré à l'AFP son avocat, Farogh Naseem.

La décision, contre laquelle le gouvernement peut faire appel, ouvre la voie à un possible prochain départ à l'étranger de M. Musharraf, 70 ans, rattrapé par la justice dans plusieurs affaires depuis son retour d'exil début 2013.

ak-jaf/ia/emd/ros

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.