NOUVELLES
12/06/2014 06:40 EDT | Actualisé 12/08/2014 05:12 EDT

Mondial-2014 - Panne d'électricité dans le nord de la Côte d'Ivoire

La moitié nord de la Côte d'Ivoire a été privée du match d'ouverture du Mondial à cause d'une coupure d'électricité, a-t-on appris jeudi soir auprès de fans déçus.

"On avait installé notre écran géant. On s'apprêtait à faire la fête. Et le courant nous a lâchés", a déclaré à l'AFP Moïse Balla, dépité, depuis Man, la grande ville de l'ouest du pays. "Tout Man est dans l'obscurité totale."

"Depuis 20H00, on est dans le noir. On n'a aucune chance de voir le match," s'est lamenté Hamed Tassambala depuis Ferkessedougou (nord).

Et d'ajouter: "On est déçu. On est avec des copains. On ne sait même pas ce qui se passe au Brésil", où la Seleçao s'est finalement imposée 3-1 face à la Croatie.

Même son de cloche à Korhogo, autre agglomération du Nord, où la bougie est de rigueur. "On espère que ça va se régler pour le match de la Côte d'Ivoire", dimanche face au Japon, a positivé Jeanne Coulibaly.

Seule la moitié des habitants étaient privés d'électricité à Bouaké, grande ville du centre. Gérard Koné fait partie des infortunés. "Au moment où le monde entier est concentré sur le Mondial, on n'a pas d'image à la télé, faute de courant", a-t-il déploré, se disant "frustré".

Selon Dominique Kakou, le directeur général de la CIE, la Compagnie ivoirienne d'électricité, un incendie a endommagé une partie de la centrale d'Azito à Abidjan, où une très brève coupure à également été ressentie à une minute du coup d'envoi.

Le courant a finalement été rétabli vers 22H30, soit quelques dizaines de minutes après la fin du match, selon les fans interrogés.

La Côte d'Ivoire est généralement reconnue pour la qualité de son réseau électrique, qui fait référence dans la région. Le gouvernement veut construire huit nouveaux barrages hydroélectriques pour accroître sa production, déjà équivalente à celle de la Bolivie ou de la Lettonie.

str-jf/fbx