NOUVELLES
12/06/2014 12:29 EDT | Actualisé 12/08/2014 05:12 EDT

Mondial-2014 - Le Honduras "n'est pas agressif", se défend Espinoza

Le milieu de terrain hondurien Roger Espinoza a assuré que son équipe n'était "pas agressive", deux jours après une conférence de presse au cours de laquelle l'entraîneur français Didier Deschamps avait souligné "l'aptitude au combat physique" des joueurs centraméricains.

"Je pense que nous jouons comme les autres sélections, nous ne sommes pas agressifs", a déclaré le joueur de Wigan lors d'un point de presse à Porto Feliz (sud-est), camp de base des Honduriens, à trois jours du match contre la France, dimanche.

Interrogé sur la supposée agressivité des joueurs honduriens, Deschamps avait répondu mardi: "Cela fait partie des caractéristiques de cette équipe".

"Ils ont des aptitudes au combat physique. C'est l'une des forces de cette équipe mais ce n'est pas que ça. Je ne voudrais pas réduire le Honduras à ça. Ils ont des joueurs de qualité devant", avait-il ajouté.

Espinoza a suggéré que les autres équipes pouvaient être tentées d'influencer les arbitres. "Comme le Honduras est petit, ils disent que nous y allons fort. Et comme ça? ils incitent les arbitres à se concentrer sur le Honduras et à nous donner des cartons", a déclaré Espinoza.

Le Honduras a fait match nul contre l'Angleterre (0-0) lors de son dernier match de préparation au Mondial samedi à Miami. La rencontre a été particulièrement rugueuse et les Centraméricains ont reçu cinq cartons dont un rouge, contre trois jaunes aux Anglais.

L'équipe hondurienne se rendra vendredi à Porto Alegre, où elle affrontera la France dimanche dans son premier match du groupe E. Elle jouera ensuite contre l'Equateur le 20 juin et contre la Suisse le 25.

rs/pm/fbx:SK