NOUVELLES
12/06/2014 03:21 EDT | Actualisé 11/08/2014 05:12 EDT

Mondial-2014 - Croatie - Kovac: "nous pouvons obtenir un résultat historique"

Le sélectionneur de la Croatie Niko Kovac s'est dit persuadé, mercredi à la veille du match d'ouverture face au Brésil, que son équipe pouvait "obtenir un résultat historique" même si ses adversaires principaux seront le Mexique et le Cameroun dans la lutte pour la 2e place du groupe A.

Q: Pouvez-vous comparer ce match d'ouverture du Mondial-2014 avec 2006 quand le Brésil avait battu la Croatie (1-0) au 1er tour de la Coupe du monde en Allemagne ?

R: "La différence c'est que cette fois on joue le match au Brésil. Pour le Brésil, c'est une position plus favorable, ils auront plus de fans qu'à Berlin. Mais c'est une génération tout à fait différente. Nous avons une excellente génération, le Brésil aussi, nous essayerons tout pour les surprendre, pour créer la surprise et obtenir un résultat positif. Nous n'abandonnerons pas jusqu'à la dernière minute, je suis sûr que demain cette équipe peut obtenir un résultat historique."

Q: La Croatie aime conserver le ballon, allez-vous adopter ce style face au Brésil ?

R: "C'est vrai, comme le Brésil nous aimons avoir la possession de la balle, car si vous avez le ballon, votre adversaire ne peut pas marquer. Le Brésil n'aime pas trop courir après le ballon, nous essaierons de garder le ballon le plus possible mais aussi de nous créer des occasions. Nous n'allons pas faire que défendre, nous allons essayer d'attaquer. Le Brésil est si fort que si on veut réussir contre eux, il faut marquer, et nous allons essayer de marquer et de ne pas prendre de buts. Mais nous savons tous qui est le grand favori pour gagner la Coupe du monde, nous nous battrons pour la 2e place."

- 'Je ne perds pas le sommeil' -

Q: Le coach brésilien Scolari a dit que s'il avait à jouer contre Neymar, il ne dormirait pas, et vous ?

R: "Je ne perds pas le sommeil. J'ai eu six mois pour étudier l'équipe du Brésil et au camp d'entraînement on a préparé l'équipe pour apporter une réponse à Neymar. Il fait partie des trois plus grands joueurs au monde, mais le Brésil ne se limite pas à Neymar, il y a tant de bons joueurs dans cette équipe. Nous sommes aussi une belle équipe et le Brésil doit aussi penser à nous. Scolari perd peut-être le sommeil quand il pense à nous."

Q: La semaine dernière le Brésil a eu quelques difficultés contre la Serbie, une équipe qui vous ressemble un peu. Qu'avez-vous appris de ce match ?

R: "Le Brésil a eu du mal contre la Serbie, mais trois jours avant ils avaient joué le Panama et ils étaient peut-être fatigués. On a vu quoi faire contre eux. De plus, nous sommes une équipe difficile à jouer et je suis sûr que nous allons le démontrer (jeudi)."

Q: Votre pays a beaucoup souffert récemment, notamment en raison des inondations. Quel est votre message aux fans en Croatie avant d'affronter le Brésil ?

R: "Nous aimons notre peuple et demain (jeudi contre le Brésil, ndlr) ce sera pour nous une occasion historique. Nous donnerons tout pour que l'équipe soit fière et pour que le peuple croate soir fier. Nous donnerons tout jusqu'au dernier atome de nos forces."

Propos recueillis en conférence de presse

ebe/ig