POLITIQUE
12/06/2014 01:18 EDT | Actualisé 12/08/2014 05:12 EDT

La députée Manon Massé dénonce un acte d'intimidation du libéral André Drolet

PC

QUÉBEC - La députée solidaire de Sainte-Marie - Saint-Jacques, Manon Massé, soutient avoir été victime d'intimidation de la part du député libéral de Jean-Lesage, André Drolet.

En point de presse, jeudi, Mme Massé a dit être intervenue auprès du président de l'Assemblée nationale, Jacques Chagnon, pour dénoncer cet incident, qui serait survenu sur le parquet de la Chambre mardi soir, durant le débat sur le budget.

Selon sa version des faits, M. Drolet n'aurait pas apprécié des déclarations de la députée, faites la semaine dernière, au sujet de la présence de poussière de nickel dans le quartier Limoilou à Québec, situé dans la circonscription du député de Jean-Lesage.

Il se serait alors dirigé directement vers le pupitre de Mme Massé pour l'invectiver «sur un ton menaçant», en lui ordonnant de se mêler de ses affaires. L'incident n'aurait duré que quelques secondes.

Mme Massé a interprété les paroles du député et le ton employé comme une manoeuvre inacceptable d'intimidation à son égard.

«Je me suis sentie menacée», a-t-elle dit.

Mme Massé a donc demandé par écrit au président de l'Assemblée nationale de confirmer qu'il s'agissait bien là d'un geste d'intimidation à son endroit.

«C'est pas une façon de faire de la politique, c'est pas une façon d'exprimer notre désaccord et c'est surtout pas une façon de prendre du pouvoir sur quelqu'un d'autre», a-t-elle fait valoir.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Le cabinet ministériel de Philippe Couillard Voyez les images