POLITIQUE
12/06/2014 02:34 EDT | Actualisé 12/06/2014 02:38 EDT

Manon Massé dit avoir été victime d'intimidation au Salon bleu

PC

QUÉBEC - La députée de Québec Solidaire Manon Massé affirme avoir été victime d'intimidation en plein Salon bleu à l'Assemblée nationale.

Manon Massé affirme que le député libéral André Drolet l'a prise à partie, dans un échange seul à seul, sur un «ton menaçant». «Il m'a dit que je ne mêlais pas de mes affaires», a expliqué la députée de Sainte-Marie-Saint-Jacques.

L'incident serait survenu le 10 juin en soirée, lors des débats sur le budget Leitao. Le Salon bleu était pratiquement vide à ce moment-là. Aucun témoin n'aurait assisté à la scène.

Manon Massé affirme que le député réagissait à sa demande d'avoir accès à un rapport sur la poussière de nickel dans Limoilou.

La députée de Québec solidaire a toutefois refusé de préciser la nature des gestes reprochés au député de Jean-Lesage. «Il y a eu intimidation», a simplement dit Manon Massé. Par sa sortie, elle souhaitait dénoncer les gestes d'intimidation au travail dans leur ensemble, a-t-elle plaidé.

La députée précise toutefois que les propos allégués d'André Drolet n'étaient ni homophobes ni misogynes.

Un avis de «violation de droit ou de privilège» a été déposé au président de l'Assemblée nationale. Jacques Chagnon a annoncé qu'il a pris la question en délibéré.

André Drolet participe jeudi au Défi Pierre Lavoie et n'était pas disponible pour commenter.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Les pancartes détournées de la campagne électorale Voyez les images