NOUVELLES
12/06/2014 12:33 EDT | Actualisé 12/08/2014 05:12 EDT

Lululemon réduit les attentes pour son exercice 2014

TORONTO - Le détaillant de vêtements de yoga Lululemon Athletica a dit prévoir une année difficile, alors qu'il tente de récupérer de quelques faux pas ayant nui à sa réputation auprès de clients autrefois fidèles.

L'entreprise a réduit les attentes, jeudi, pour son exercice 2014, et a lancé un programme de rachat d'actions à la suite d'un recul marqué de la valeur de son titre au cours de la dernière année.

Son action a glissé de 15,9 pour cent sur le Nasdaq, jeudi, après l'annonce d'un profit moindre et de la révision à la baisse de ses prévisions pour l'exercice en cours.

Lululemon Athletica (Nasdaq:LULU) a fait état d'un profit net au premier trimestre de 18,98 millions $, soit moins de la moitié du bénéfice enregistré un an plus tôt.

Le bénéfice par action s'est élevé à 13 cents, comparativement à un profit de 47,28 millions $, ou 32 cents par action lors du trimestre correspondant de l'année précédente.

En excluant un élément non récurrent lié au financement du futur programme de rachat d'actions, le bénéfice par action s'est chiffré à 34 cents au premier trimestre, surpassant les attentes des analystes, qui projetaient un résultat de 32 cents.

Les revenus du détaillant établi à Vancouver ont crû de 11 pour cent, à 384,6 millions $.

Lors d'une conférence téléphonique avec les investisseurs, le chef de la direction, Laurent Potdevin, a affirmé qu'il avait su rapidement que les ventes dans la première moitié de l'année seraient plombées par «un éventail de produits non optimal et une affluence plus faible de clients». M. Potdevin a en outre ajouté que les ventes du début du deuxième trimestre sont aussi en deçà des attentes.

M. Potdevin a été embauché à la fin de l'année dernière dans la foulée de problèmes reliés à un type de pantalons de yoga jugés trop transparents. À la suite du retrait des tablettes de ces pantalons, le fondateur de la compagnie Chip Wilson avait laissé entendre que «le corps de certaines femmes n'était tout simplement pas fait» pour les pantalons de yoga de Lululemon au cours d'un entretien avec Bloomberg TV. Il s'était par la suite excusé pour ses propos.

Pour l'exercice 2014, l'entreprise s'attend désormais à un bénéfice par action entre 1,50 $ et 1,55 $, ou à un bénéfice ajusté entre 1,71 $ et 1,76 $ en fonction d'un rajustement d'impôt lié au programme de rachat d'actions. Il s'agit d'un repli par rapport aux attentes précédentes d'un bénéfice par action entre 1,80 $ et 1,90 $.

Lululemon prévoit pour l'exercice des revenus entre 1,77 milliard $ et 1,80 milliard $.

Le chef de la direction a essentiellement qualifié 2014 d'«année de transition» pour Lululemon.

M. Potdevin a indiqué aux analystes que la direction avait un plan pour lancer de nouveaux produits dans les magasins, établir une meilleure stratégie de communication et ouvrir davantage de magasins à l'international.

Le conseil d'administration a approuvé un programme de rachat d'actions ordinaires pouvant s'élever jusqu'à 450 millions $ US.