NOUVELLES
12/06/2014 11:52 EDT | Actualisé 12/08/2014 05:12 EDT

L'UE prolonge de deux ans sa mission de police et justice au Kosovo

L'Union européenne a prolongé jeudi de deux ans, jusqu'à juin 2016, le mandat de sa mission de police et de justice Eulex, qui vise depuis 2008 à renforcer l'Etat de droit au Kosovo.

En actant ce prolongement, qui était attendu, les 28 se sont mis d'accord pour faire évoluer le cadre de la mission. Elle "se consacrera prioritairement au renforcement des capacités dans tout le Kosovo, à la sécurité et à la mise en oeuvre des accords conclus dans le cadre du dialogue entre Belgrade et Pristina dans le nord", a indiqué l'UE.

Elle accélérera parallèlement "le transfert de ses activités" aux institutions locales et à d'autres acteurs de l'UE, notamment dans le secteur de la justice.

Lancée en 2008, quelque mois après la proclamation de l'indépendance du Kosovo de la Serbie, Eulex s'est jusqu'à présent chargée, entre autres, des dossiers jugés trop sensibles pour la justice locale, notamment dans des affaires de corruption.

Eulex compte quelque 2.000 membres locaux et internationaux déployés par les 28 et cinq Etats partenaires dont le Canada, les Etats-Unis et la Suisse.

Outre Eulex, la communauté internationale est active au Kosovo avec la force militaire de l'Otan Kfor, mise en oeuvre en 1999 sur la base d'une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU à la fin de la guerre du Kosovo. Elle y a déployé jusqu'à 5.900 hommes en 2000, avant de réduire progressivement ses effectifs.

Le Kosovo s'est engagé sur la voie du rapprochement avec l'UE avec la conclusion, en avril 2013, d'un accord historique visant à l'amélioration des relations bilatérales avec la Serbie, sous la houlette de Bruxelles.

jri/aje/mr