NOUVELLES
12/06/2014 03:40 EDT | Actualisé 12/08/2014 05:12 EDT

Les substituts feront la différence, prédit le sélectionner allemand

PORTO SEGURO, Brésil - Les substituts qui s'amèneront sur le terrain en cours de match auront une influence plus grande que d'habitude sur les résultats des rencontres à la Coupe du monde en raison des conditions climatiques difficiles qui séviront au Brésil, prédit le sélectionneur allemand Joachim Loew.

Cela signifie que les joueurs ne devraient pas nécessairement considérer que rester au banc est une punition, a dit Loew. Il s'agit plutôt d'une opportunité de s'amener sur le terrain et d'avoir un impact décisif face à un adversaire fatigué en deuxième demie, selon lui.

«La deuxième demie, c'est une autre étape du match, c'est là que les substituts peuvent faire la différence, a souligné Loew. À cette Coupe du monde, ce sera impossible de disputer un match complet avec les 11 joueurs qui ont commencé la rencontre.»

L'Allemand disputera ses matchs dans le groupe G à Salvador, Recife et Fortaleza, où il fera chaud et humide. Loew estime que le climat sera un élément très important pendant le tournoi.

Les Allemands disputeront leur premier match contre le Portugal lundi à Salvador, puis ils affronteront le Ghana le 21 juin à Recife et les États-Unis le 26 juin à Fortaleza.

«Les conditions sont bonnes à notre camp et nous nous sommes ajustés quelque peu à la chaleur et l'humidité, a déclaré Loew à son premier point de presse depuis que la sélection allemande est arrivée en sol brésilien. Ça nécessite un ajustement mais après trois ou quatre jours, vous y êtes habitués.»

Loew s'est dit heureux que son équipe ait choisi la côte Est pour s'entraîner parce que les conditions climatiques sont semblables à celles qu'ils affronteront lors des matchs.

«À cette Coupe du monde, il ne faudra pas seulement battre l'autre équipe, mais aussi l'heure du coup d'envoi et le climat, a-t-il souligné. Chacun des 23 joueurs devront être prêts à tout instant.»

L'Allemagne est reconnue pour se préparer et planifier de façon méticuleuse. Et au Brésil, les dirigeants de la sélection allemande semblent ne rien laisser au hasard.

Le centre d'entraînement de l'équipe, bâti à partir de rien, a tout ce qu'il faut et même plus, y compris des projecteurs. Le gazon mesure exactement 22 millimètres et le terrain est orienté du nord au sud.

«C'est la taille du gazon dans tous les stades de la Coupe du monde, et ils font tous face dans la même direction, a noté Loew. Nous avons choisi du gazon local parce qu'il pousse différemment qu'en Europe, un peu plus vers le côté.»

L'Allemagne n'a pas remporté la Coupe du monde depuis 1990. Sous l'égide de Loew, la sélection allemande a perdu en finale de l'Euro contre l'Espagne en 2008 et a également été battue par le champion éventuel en demi-finale de la Coupe du monde de 2010.