NOUVELLES
12/06/2014 12:00 EDT | Actualisé 12/08/2014 05:12 EDT

Le pape François incite le monde du foot à servir d'exemple pendant la CM

VATICAN, Italie - Le pape François a un message à l'occasion de la Coupe du monde: laissez le football servir d'exemple pour le travail d'équipe et la solidarité, au lieu d'être un véhicule de racisme et d'égoïsme.

Le pape argentin, qui est un ardent amateur de foot, a enregistré un message sur vidéo qui devait être diffusé à la télé brésilienne avant le match d'ouverture du Mondial entre le Brésil et la Croatie, jeudi.

Le pape François y déclare que le foot enseigne trois leçons qui permettent de promouvoir la paix et la solidarité dans le monde: le besoin de s'entraîner et de travailler fort pour atteindre des objectifs, l'importance du fair-play et du travail d'équipe, ainsi que le besoin de respecter et de rendre hommage à l'adversaire.

«Pour gagner, il faut surmonter l'individualisme, l'égoïsme, ainsi que toutes les formes de racisme, d'intolérance et de manipulation des gens», a-t-il dit, ajoutant ensuite que l'égoïsme au football, tout comme dans la vie, est un obstacle.

«Ne laissez personne tourner le dos à la société et se sentir exclu!, a-t-il lancé. Non à la ségrégation! Non au racisme!»

On ignore de quelle façon le pape François suivra les matchs de l'Argentine à la Coupe du monde. Il n'a pas de télé dans la chambre d'hôtel du Vatican où il réside, bien qu'on pourrait facilement lui en fournir une.

Partisan de longue date d'un club de San Lorenzo de Buenos Aires, François a amassé une importante collection de maillots depuis son élection et il a rencontré plusieurs équipes visiteuses.

En février, il a lancé à la blague qu'il pourrait être tenté d'encourager le Brésil après que la présidente Dilma Rousseff lui eut donné un maillot de la sélection brésilienne qui avait été autographié par Pelé, ainsi qu'un ballon portant la signature de Ronaldo. Rousseff lui a demandé de rester à tout le moins neutre.

Dans son message, le pape a dit espérer que la Coupe du monde sera «un festival de solidarité entre les peuples».

«Le sport n'est pas seulement une forme de divertissement, mais aussi — et surtout, je dirais — un outil pour communiquer des valeurs qui font la promotion du bien qu'on retrouve chez l'être humain, et pour aider à construire une société plus paisible et fraternelle.»