NOUVELLES
12/06/2014 04:26 EDT | Actualisé 12/08/2014 05:12 EDT

Le maire de Venise, soupçonné de corruption, reprend son poste après une semaine

MILAN - Le maire de Venise est de retour au travail une semaine après avoir été arrêté dans une vaste rafle liée à une enquête sur la construction de barrières sous-marines pour protéger la ville contre les inondations.

Giorgio Orsoni a nié toute malversation et a déclaré aux journalistes qu'il ne savait pas si des contributions à sa campagne électorale étaient illégales. Son passage en résidence surveillée a pris fin jeudi dans la foulée d'informations faisant état d'un plaidoyer de culpabilité.

M. Orsoni fait partie d'une trentaine de personnes arrêtées dans le cadre d'une enquête sur la possibilité que le consortium construisant les barrières sous-marines a créé un fonds discrétionnaire de près de 25 millions d'euros (37 millions $ CAN) à l'étranger pour graisser la patte de responsables et de politiciens.

Le premier magistrat est accusé de financement illégal de campagne électorale.

Une série de scandales de corruption a fait monter la pression sur le premier ministre italien pour qu'il s'attaque au problème endémique dans le pays. Le gouvernement devrait d'ailleurs mettre de nouvelles mesures en place ce vendredi.