NOUVELLES
12/06/2014 01:59 EDT | Actualisé 11/08/2014 05:12 EDT

La Russie "relativement optimiste" après ses contacts avec l'Iran à Rome

Le négociateur russe sur le dossier du nucléaire iranien, Sergueï Ryabkov, a estimé que les chances de progresser sur certains points "augmentaient", après ses entretiens mercredi avec les Iraniens à Rome, qui ont suivi ceux des Etats-Unis et de la France.

"Nous pouvons dire que l'élaboration d'un accord (...) progresse. Après ces entretiens nous sommes relativement optimistes à la veille du nouveau round de négociations qui commence lundi à Vienne", a déclaré M. Ryabkov, vice-ministre des Affaires étrangères, cité par les agences russes.

Il a toutefois souligné qu'il ne s'agissait à ce stade que de "voir où il est possible de progresser au prochain round, et où il peut y avoir des problèmes sérieux".

Des perspectives de progrès apparaissent "sur certains aspects", a-t-il ajouté, cité par Ria Novosti. "Nous passons de la simple discussion à la recherche de solutions concrètes", selon lui.

"La délégation iranienne, pour autant que nous puissions en juger, a fait un travail important avec nos collègues américains et français ces deux derniers jours (lundi et mardi, NDLR) à Genève", a-t-il déclaré selon Interfax.

L'Iran et le groupe 5+1 (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne) ont conclu un accord intérimaire en novembre 2013, et espèrent parvenir à un accord définitif d'ici au 20 juillet garantissant le caractère pacifique du programme nucléaire iranien, en échange de la levée des sanctions internationales qui étranglent l'économie iranienne.

L'Iran prépare la prochaine session avec le 5+1, du 16 au 20 juin à Vienne, en menant des consultations bilatérales.

Selon la partie iranienne, les consultations avec les Etats-Unis, lundi et mardi à Genève, n'ont pas aplani les "divergences". Celles avec la France mercredi ont été "utiles". Après celles tenues avec la Russie à Rome, d'autres auront lieu avec l'Allemagne dimanche à Téhéran.

lpt/jh