NOUVELLES
12/06/2014 12:18 EDT | Actualisé 12/08/2014 05:12 EDT

La justice allemande accorde 50 M EUR d'indemnisation à une famille juive spoliée

Un tribunal berlinois a décidé jeudi que le gouvernement allemand devait verser 50 millions d'euros d'indemnisation aux héritiers d'une famille juive propriétaire d'une chaîne de magasins saisis par les nazis en 1938.

La famille Schocken possédait de nombreux magasins, essentiellement en Saxe (est), mais aussi dans des villes de l'ouest de l'Allemagne et en Silésie (aujourd'hui en Pologne), a expliqué le tribunal dans un communiqué.

Le tribunal administratif de Berlin a estimé que l'Allemagne devait verser 30 millions d'euros au titre de l'expropriation de la famille Schocken, opérée dans le cadres de la politique d'"aryanisation" menée par les nazis, auxquels s'ajoutent 20 millions d'euros d'intérêts.

Dans les années 1990, les héritiers Schocken avaient déjà touché 30 millions de Deutsche Mark (environ 15 millions d'euros) pour compenser l'expropriation d'un bâtiment dessiné par un architecte réputé à Chemnitz (Saxe), qui a été transformée depuis en musée archéologique.

L'Etat allemand peut encore faire appel devant la cour administrative fédérale, basé à Leipzig, précise le communiqué du tribunal de Berlin.

mec-hap/fjb/ih