DIVERTISSEMENT
12/06/2014 12:44 EDT

Gloria Gaynor vient faire le party au Québec

Courtoisie

«At first I was afraid, I was petrified...». Si ces quelques mots provoquent immédiatement en vous une forte émotion ou suscitent une irrépressible envie de danser, il y a de fortes chances que vous soyez au festival Festivoix de Trois-Rivières le 5 juillet prochain pour applaudir Gloria Gaynor, qui donnera un concert unique dans le cadre de sa tournée internationale. Le Huffington Post Québec s'est entretenu avec celle qui allume les dance floors depuis plus de trente ans.

Gloria Gaynor, comment allez-vous?

Je suis en très grande forme! Très contente de venir au Québec bientôt.

À quoi on doit s'attendre sur scène le 5 juillet?

À un gros party! Je ne conçois pas un concert autrement. Le but est très simple: rendre les spectateurs heureux.

Et comment on fait ça?

En livrant la meilleure prestation et aussi en leur donnant ce qu'ils veulent entendre. Les gens adorent écouter mes classiques, mais je chanterai aussi des chansons plus récentes. J'ai essayé de construire un spectacle qui soit équilibré entre les tubes d'hier et les chansons d'aujourd'hui tout en gardant l'esprit disco.

Vous avez justement été surnommée la «Reine du disco». Est-ce que vous vous considérez comme une icône? Vous semblez l'être pour beaucoup de gens.

Ce qui est sûr c'est que quand les gens viennent me voir après le spectacle, quand je les croise dans la rue, je vois briller des étoiles dans leurs yeux, à chaque fois. Oui je sais que les gens m'apprécient, mais dire que je suis une icône, ce n'est pas à moi de le dire.

Le disco est-il vivant en 2014?

Oui bien sûr. Avec le temps, il a évolué, il s'est transformé, mais il existe toujours.

Get Lucky de Daft Punk par exemple, c'est l'héritage disco?

Complètement, ils ont cet esprit disco qui consiste à faire danser les gens, et c'est le cas avec cette chanson!

Avec le recul, est-ce que vous vous expliquez le succès planétaire de la chanson I Will Survive?

Oui, je pense que c'est tout simplement une chanson qui est très humaine, à laquelle on peut tous un jour ou l'autre s'identifier. Les paroles sont peut-être plus importantes que la musique, car il est question de résilience, de notre capacité à rebondir, à se sortir d'une situation difficile.

Vous n'êtes toujours pas fatiguée de la chanter?

Non, et je vais vous dire, c'est même la chanson que je préfère chanter pendant mes concerts! Je ne m'en lasserai jamais.

Vous avez récemment publié un livre, We Will Survive, c'est né comment ce projet ?

De mon public. J'ai rencontré énormément de gens qui m'ont dit que I Will Survive était une chanson qui les avaient aidés dans un moment difficile de leur vie. Certains même s'y sont accrochés. Et ils en sont sortis. J'ai voulu raconter ces histoires vraies de résilience, c'est un livre qui, je l'espère, aidera les autres, ceux qui sont en ce moment dans une mauvaise passe.

Quand vous ne chantez pas, à quoi occupez-vous votre temps?

Je lis beaucoup, j'écris des livres, j'adore cuisiner et comme beaucoup de femmes... magasiner!

Gloria Gaynor sera en concert au Festivoix le 5 juillet à 21h30 sur la scène Loto-Québec. Pour plus d'information, rendez-vous au www.festivoix.com.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Le guide 2014 des festivals de musique estivaux Voyez les images