NOUVELLES
12/06/2014 05:45 EDT | Actualisé 12/08/2014 05:12 EDT

Gazprom revend ses parts dans deux sociétés gazières lituaniennes

Le géant gazier russe Gazprom a décidé de vendre ses parts dans deux compagnies gazières lituaniennes, Lietuvos Dujos et Amber Grid, pour un montant global de 417,1 millions de litas (132,8 M EUR), a annoncé jeudi le gouvernement de Vilnius.

"Le Premier ministre a reçu l'information selon laquelle Gazprom a saisi la proposition qui lui a été faite et a décidé de vendre ses parts dans Amber Grid et Lietuvos Dujos", a indiqué à l'AFP Evelina Butkute Lazdauskiene, porte-parole du chef du gouvernement.

Selon elle, les parts d'Amber Grid seront reprises par deux sociétés contrôlées par le Trésor public, EPSO-G et Lietuvos Energija.

Selon les données boursières de NASDAQ OMX Vilnius, jeudi matin, la proposition officielle de rachat portait sur 37,37% des actions d'Amber Grid et 37,32% des parts de Lietuvos Dujos. Gazprom détient 37,1% du capital de chacune de ces entreprises. Le prix offert était de 417,1 millions de litas.

La date limite pour mener la transaction à bien a été fixée à lundi prochain.

L'Etat lituanien avait déjà brisé le monopole de Gazprom dans cette république balte en reprenant fin mai le contrôle de Lietuvos Dujos, après avoir racheté 38,9% des parts de l'allemand EON, ce qui a rendu le géant russe Gazprom minoritaire dans cette société.

Egalement en mai, Lietuvos Dujos avait obtenu de Gazprom une "réduction significative" du prix du gaz livré.

La Lituanie a imposé mardi à Gazprom une amende de 35,7 millions d'euros pour avoir enfreint les règles de concurrence en bloquant une transaction dans cette ancienne république soviétique.

Cette décision est intervenue alors que la Commission européenne est sur le point d'achever une enquête officielle contre Gazprom, qu'elle soupçonne d'entrave à la concurrence et de manipulation des prix dans plusieurs pays d'Europe centrale et orientale.

L'Office lituanien de la concurrence a infligé l'amende après avoir conclu que Gazprom avait bloqué de façon illégale la possibilité pour la société publique d'électricité Lietuvos Energijos Gamyba de conclure un accord d'échange swap avec un autre fournisseur proposant du gaz à un prix moins élevé, pour la période 2013-2015.

Pour diversifier ses sources d'approvisionnement, ce pays balte de 3 millions d'habitants qui importe la totalité de son gaz de Russie, veut achever cette année la construction sur le littoral de la Baltique d'un terminal de gaz naturel liquéfié GNL/LNG et cherche des fournisseurs.

str-sw/ea/fw