NOUVELLES
12/06/2014 06:54 EDT | Actualisé 12/08/2014 05:12 EDT

Chicago: le maire s'en prend à un ajout à la tour de Donald Trump

CHICAGO - L'installation de lettres de six mètres de haut épelant T-R-U-M-P sur le flanc du gratte-ciel du milliardaire dans le centre-ville de Chicago a déclenché une guerre de mots entre le promoteur immobilier et le maire d'une ville qui prend son architecture au sérieux.

Le maire Rahm Emanuel a souligné l'apparition de la version géante du nom de famille de Donald Trump en affirmant que les lettres étaient «d'un mauvais goût architectural certain». M. Emanuel reconnaît toutefois que l'homme d'affaires avait l'approbation du conseil municipal et qu'il est peut-être à court d'options, mais précise que son cabinet est à la recherche de moyens pour faire retirer l'installation.

De son côté, M. Trump n'envisage certainement pas de faire marche arrière, et promet une bataille devant les tribunaux si quelqu'un tente de lui faire retirer les lettres qui, dit-il, sont un ajout bienvenu à l'horizon urbain de la ville.