NOUVELLES
12/06/2014 03:17 EDT | Actualisé 12/08/2014 05:12 EDT

Chasse aux phoques: la glace et le marché au coeur des problèmes

SAINT-JEAN, T.-N.-L. - L'Association canadienne des chasseurs de phoques attribue à l'épaisseur des glaces et aux problèmes du marché la baisse draconienne observée au chapitre de la chasse commerciale à Terre-Neuve-et-Labrador ce printemps.

Le directeur exécutif, Frank Pinhorn, a indiqué que moins de 55 000 phoques du Groenland ont été tués cette année, comparativement à 91 000 l'an dernier et à 69 000 en 2012.

M. Pinhorn affirme qu'environ 65 bateaux ont pris le large — contre 45 l'année dernière —, mais ces embarcations ont eu de la difficulté à négocier avec l'épaisseur inhabituelle de la glace cette année.

Il a ajouté que le nombre de phoques tués était bien en deçà du quota fédéral de 400 000, alors que les prix sont demeurés les mêmes, à environ 35 $ pour les meilleures peaux.

L'Association fait appel à Ottawa pour que le Canada soit plus musclé dans le dossier des embargos décrétés par plusieurs pays.

Le gouvernement fédéral a contesté à l'Organisation mondiale du commerce l'interdiction décrétée par l'Union européenne, mais il a perdu en appel le mois dernier.