NOUVELLES
12/06/2014 04:48 EDT | Actualisé 12/08/2014 05:12 EDT

Canada: coup de filet contre la mafia, trahie par des BlackBerry

La police canadienne a annoncé jeudi le démantèlement de deux cellules de la mafia "de souche italienne" au Québec grâce à l'interception de communications personnelles que s'échangeaient leurs membres sur des téléphones BlackBerry.

"Plus d'un million de messages privés ont été interceptés" et examinés comme éléments à charge dans le cadre de l'enquête, débutée en 2010 et qui a mené à l'arrestation de 33 personnes, a indiqué la police fédérale lors d'une conférence de presse. Un autre suspect était encore recherché.

"C'est la première fois que cette technique (d'interception PIN à PIN) est utilisée à une aussi grande échelle dans le cadre d'une enquête d'envergure en Amérique du Nord", a souligné la Gendarmerie royale du Canada (GRC, police fédérale) dans un communiqué.

Baptisée "Clemenza", l'enquête ciblait des "cellules actives de souche italienne" qui avaient pris la relève d'autres groupes démantelés à la suite de l'opération "Colisée" en 2006, la plus importante de l'histoire de la police au Canada contre la mafia italienne. Plus de 200 policiers ont pris part aux opérations.

Décrits comme "très structurés et dangereux", ces réseaux se disputaient le contrôle de territoires pour le trafic de stupéfiants à Montréal.

Les suspects font face à 87 accusations pour complot, gangstérisme, importation, trafic et possession de stupéfiants, enlèvement et séquestration, possession d'armes et d'explosifs, incendies criminels, extorsion et voies de fait.

Entre 2007 et 2011, Montréal a été le théâtre de violences liées à l'instabilité qui régnait au sein du crime organisé traditionnel italien, alors que l'ex-parrain et chef du clan sicilien de Montréal, Vito Rizzuto, décédé de mort naturelle en décembre dernier, était emprisonné aux Etats-Unis.

Pendant son absence, sa famille a été décimée: son fils Nick Jr avait été assassinée en pleine rue en 2009, puis son père, le patriarche Nicolo, tué chez lui en 2010 par un tireur qui l'avait visé depuis son jardin.

jl/sab/bdx