NOUVELLES
12/06/2014 11:15 EDT | Actualisé 12/08/2014 05:12 EDT

Amazon lance un service de musique en ligne pour ses membres Prime aux É.-U.

LOS ANGELES, États-Unis - Amazon lance un service de musique en ligne pour les membres de son service Prime aux États-Unis.

Depuis jeudi, Amazon.com offre plus d'un million de pièces pour écoute, sans publicité. Le service est disponible sur les tablettes Kindle Fire, sur ordinateur et sur l'application Amazon Music pour appareils Apple et Android. Le service, baptisé Prime Music, devrait être intégré à un téléphone intelligent Amazon qui devrait être présenté mercredi.

Les clients déboursant 99 $ par année pour le service Prime peuvent écouter des dizaines de milliers d'albums d'artistes comme Beyoncé, The Lumineers et Macklemore & Ryan Lewis sans payer un cent de plus. En ajoutant la musique à son offre, Amazon espère attirer de nouveaux clients et retenir ceux qui optent déjà pour le service de livraison gratuite Prime, qui permet également à ses abonnés de regarder des films et des émissions et qui offre aux propriétaires de Kindle d'emprunter des livres une fois par mois.

Le vice-président de la musique numérique chez Amazon, Steve Boom, croit que le service se remboursera lui-même et assure qu'il n'a rien à voir avec la hausse du coût d'abonnement au service Prime (passé de 79 $ à 99 $) en mars dernier. L'entreprise dit profiter de l'ajout musical parce que les membres du service Prime ont tendance à acheter davantage chez Amazon et à demeurer des clients fidèles.

L'entreprise de Seattle a conclu des ententes avec la majorité des principales étiquettes indépendantes et avec les grandes compagnies Sony et Warner Music. Elle n'a toutefois pas réussi à s'entendre avec Universal Music Group.

Cela signifique que le service offrira la musique d'artistes comme Justin Timberlake, Bruno Mars, Bruce Springsteen, Pink et Madonna, mais la musique de vedettes de Universal comme Katy Perry, Taylor Swift et Jay-Z sera absente de son catalogue.

Le service ne proposera par ailleurs pas beaucoup de nouveautés, et pour les artistes les plus connus, cela pourra signifier toute musique ayant été lancée dans les six derniers mois.

Universal n'a pas signé d'accord avec Amazon parce qu'elle s'opposait à la valeur de la somme fixe offerte pour les albums en question, selon deux personnes au courant du dossier. L'une des sources a indiqué que les droits d'auteur s'élevaient entre 40 et 50 millions $ US pour la totalité de l'industrie de la musique pendant deux ans.

Les autres maisons de disque ont jugé que le montant serait égal ou supérieur à celui qu'ils obtiendraient avec un paiement à la carte, considérant le nombre de fois où les chansons ont été écoutées avec d'autres services, a ajouté la source. Les deux personnes n'étaient pas autorisées à parler publiquement de ce sujet et ont donc donné ces détails sous le couvert de l'anonymat.