NOUVELLES
12/06/2014 05:59 EDT | Actualisé 12/08/2014 05:12 EDT

Airbus doit réparer des portes de son super jumbo A380

Le constructeur aéronautique européen Airbus se prépare à réparer certaines portes de son super gros porteur A380 qui donnent des signes de fatigue, selon le directeur des programmes du constructeur l'avionneur, Tom Williams.

"Ce que nous faisons en ce moment c'est développer un programme de réparations. Nous n'allons pas remplacer les portes", a déclaré Tom Williams lors des Journées innovation d'Airbus qui se sont terminées jeudi à Toulouse.

Il n'a pas chiffré le coût de ses réparations. Airbus Group, la maison mère d'Airbus, avait évoqué le problème sans entrer dans les détails lors de ses résultats trimestriels.

Le directeur financier Harald Wilhelm avait toutefois estimé qu'il n'empêcherait pas l'A380 d'atteindre son point d'équilibre financier en 2015 sur la base de 30 livraisons par an. Le point d'équilibre est celui où le constructeur cesse de perdre de l'argent sur les avions qu'il construit.

L'A380, en service depuis six ans, a connu plusieurs problèmes de portes, dont le plus spectaculaire a obligé un appareil de Singapore Airlines reliant Londres à Singapour à atterrir d'urgence à Bakou en janvier dernier.

L'enquête a établi qu'une pièce de métal au dessus de la porte était entrée en résonance, entraînant une fuite, a indiqué Tom Williams. Des inspections sur les autres appareils en service ont détecté ce problème sur moins de 10% des portes examinées, a-t-il ajouté, sans donner le chiffre exact.

Plusieurs clients s'étaient également plaints de problèmes de bruit, dus aux joints des portes.

Enfin, lors des tests qu'il conduit lui-même en laboratoire sur ses équipements, Airbus a constaté une fatigue du métal sans danger mais plus précoce qu'il ne s'y attendait, a reconnu le directeur des programmes.

Les réparations seront faites chez les clients et l'avionneur compte s'entendre avec les compagnies pour les réaliser lors des inspections régulières des avions.

L'A380 est un quadri-réacteur à deux ponts conçu pour emporter plus de 500 passagers. Fin mai, 132 exemplaires du plus gros avion de ligne du monde étaient en service.

Airbus a dû réparer des composants de la structure des ailes de l'A380, des pieds de nervure, sur lesquels étaient apparues des microfissures. Le problème, découvert en 2011, lui a coûté des centaines de millions d'euros.

Tous les avions connaissent des problèmes dans les années qui suivent leur entrée en service.

pmr/ih