Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Yémen: panne générale d'électricité suite à un sabotage (ministère)

Le ministère de l'Electricité et de l'Energie à Sanaa a annoncé que l'ensemble du territoire yéménite était privé mardi d'électricité à la suite du sabotage de lignes de haute tension à l'est de la capitale.

"L'acte de sabotage commis au kilomètre 78 (à l'est de Sanaa) a mis hors service l'ensemble du réseau électrique national et entraîné l'arrêt de la station électrique de Marib (alimentée au gaz) et celui de l'alimentation de toutes les provinces", a déclaré un porte-parole du ministère.

Le porte-parole, cité par l'agence officielle Saba, a ajouté que les équipes techniques du ministère avaient réparé les dégâts causés tôt dans la matinée mais que "des hommes armés ont à nouveau saboté les lignes" et continuent d'empêcher les techniciens de s'approcher du lieu de sabotage.

Les sabotages des lignes de haute tension sont fréquents au Yémen et souvent attribués à des tribus voulant faire pression sur le gouvernement pour obtenir satisfaction à certaines de leurs demandes.

Il s'agit, selon l'agence, du troisième sabotage d'installations électriques à l'est de Sanaa depuis le début du mois.

L'absence de courant électrique complique la vie des Yéménites, déjà confrontés à l'insécurité et aux coupures d'eau.

Des habitants de Sanaa font par ailleurs état depuis des semaines d'une importante pénurie de carburant qui fait s'allonger les files d'automobilistes devant les stations-service de la capitale.

bur/mh/faa

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.