Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Premiers tests sur le Canal de Panama élargi dans un an (administrateur)

Les premiers tests sur le Canal de Panama élargi devraient être réalisés d'ici un an, a affirmé mardi l'administrateur de la voie, Jorge Quijano, alors que son inauguration était initialement prévue en 2014.

"L'idée est qu'en juin prochain (2015) nous en soyons à un point nous permettant de commencer à mettre les écluses en eau pour débuter les tests", a expliqué M. Quijano sur la télévision publique SerTV.

L'Administrateur du canal a effectué ces déclarations dans la foulée de la réception de quatre nouvelles portes. Les dernières devraient être livrées en janvier 2015.

Conçues par l'entreprise italienne Cimolai, ces portes reçues mardi de Trieste font 58 mètres de long sur 10 de large et 30 de hauteur, pour un poids de 3.100 tonnes.

Les nouvelles écluses de 427 mètres de long et 55 de large pour 18 de profondeur comporteront autant d'acier que 29 tours Eiffel.

Le canal de Panama, par où transite 5% du commerce maritime mondial, se trouve en phase d'élargissement pour permettre le passage de navires transportant jusqu'à 12.000 conteneurs, plus du double de la charge actuellement autorisée.

Estimés à plus de cinq milliards de dollars, les travaux ont été suspendus deux fois en 2014.

En février, le chantier avait déjà été paralysé 15 jours, en raison d'un désaccord entre l'Administrateur du canal et le consortium international GUPC, dirigé par l'Espagnol Sacyr, chargé de la construction des nouvelles écluses concernant un surcoût de 1,6 milliard de dollars.

Fin avril, c'est une grève des ouvriers de la construction qui avait bloqué les travaux.

Prévue pour 2014, centenaire de l'inauguration du canal, la livraison du chantier n'est plus désormais attendue avant début 2016.

Long de 80 km, le canal de Panama, dont les principaux clients sont la Chine et les Etats-Unis, rapporte environ un milliard de dollars par an aux caisses de l'Etat. Les recettes fiscales attendues à compter de 2025 s'élèvent à trois milliards par an, en-deçà des prévisions établies lors du lancement du projet d'élargissement.

jjr/mas/mr/hdz/mr

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.