Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Les pics anti-itinérants sont retirés au Archambault du centre-ville de Montréal (PHOTOS/TWITTER)

Les «pics» anti-itinérants installés devant le magasin Archambault du centre-ville de Montréal ont été retirés en fin d'avant-midi. Ces pics qui ont soulevé un tollé dans les réseaux sociaux ont été retirés à la demande de Québecor, qui n'est pas le propriétaire de l'immeuble. Québecor a également précisé qu'il n'était pas à l'origine de l'installation de ce dispositif.

Le maire de Montréal, Denis Coderre, avait notamment été interpellé plus d'une fois sur Twitter, depuis la publication de l'article du Devoir sur l'installation. Une initiative «inacceptable», a-t-il déploré.

Des politiciens, groupes communautaires et citoyens ont dénoncé sur Twitter ces pics qui doivent repousser les sans-abri ou les flâneurs près des commerces. Certains ont appelé au boycott d'Archambault tant et aussi longtemps que ces bouts de métal ne seraient pas retirés.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les «pics» anti-itinérants sont retirés au Archambault du centre-ville de Montréal

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.