Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Nucléaire: les discussions bilatérales Iran/France auront lieu à Genève (Fabius)

Les discussions bilatérales entre Français et Iraniens prévues mercredi auront lieu à Genève, a indiqué mardi le chef de la diplomatie française Laurent Fabius sur France Inter.

"Nous allons les voir à Genève", a déclaré le ministre, qui avait annoncé la veille depuis Alger la tenue de ces discussions bilatérales.

Des consultations hors du cadre du P5+1, le groupe des grandes puissances (Etats-Unis, Grande-Bretagne, France, Russie, Chine et Allemagne), se tiennent depuis lundi, au premier rang desquelles des discussions entre Américains et Iraniens.

Les négociateurs de ces deux pays mènent depuis lundi à Genève des discussions bilatérales sur le programme nucléaire de Téhéran. Des consultations avec les représentants russes sont aussi prévues mercredi et jeudi à Rome. L'Allemagne quant à elle aura des discussions dimanche à Téhéran.

"Quand chacun les aura vus, nous ferons une rencontre collective entre nous les six, et ensuite nous reverrons les Iraniens le 16 juin" a précisé M. Fabius. Un nouveau round de négociations entre Téhéran et les grandes puissances du P5+1 doit se tenir du 16 au 20 juin à Vienne.

Selon le ministre français, le "point majeur d'achoppement" dans les discussions concerne le nombre de centrifugeuses du programme nucléaire iranien.

"Nous disons qu'il peut y avoir quelques centaines de centrifugeuses mais, en ce moment les Iraniens sont sur une position +Nous en voulons plusieurs centaines de milliers+. On n'est pas du tout dans le même cadre! Il ne sert à rien de vouloir plusieurs centaines de milliers de centrifugeuses si on ne veut pas la bombe", a-t-il déclaré.

L'Iran et le groupe 5+1, qui ont conclu un accord intérimaire en novembre 2013, espèrent parvenir à un accord définitif d'ici le 20 juillet garantissant le caractère pacifique du programme nucléaire iranien et la levée de l'ensemble des sanctions internationales imposées à l'Iran.

alc-cf/fw

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.