Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Meurtre Politkovskaïa: poursuivre l'enquête pour trouver les commanditaires (OSCE)

L'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) a appelé mardi la justice russe à poursuivre l'enquête sur le meurtre de la journaliste d'opposition Anna Politkovskaïa, afin de trouver les commanditaires encore non-identifiés de l'assassinat.

"Le dossier Politkovskaïa ne sera pas clos tant que ce que ceux qui ont ordonné ce meurtre horrible ne seront pas identifiées et reconnus coupables", a estimé la représentante pour la liberté des médias à l'OSCE, la Bosnienne Dunja Mijatovic.

"L'impunité pour les crimes contre les journalistes reste encore banale dans plusieurs pays dans la zone de l'OSCE", a-t-elle poursuivi, précisant que l'affaire Politkovskaïa était un "rappel épouvantable" de cette réalité.

La justice russe a condamné lundi l'exécutant Roustam Makhmoudov et l'organisateur du meurtre Lom-Ali Gaitoukaïev de la journaliste russe à la perpétuité, ainsi que trois autres personnes à des peines allant de 12 à 20 ans de prison.

Elle n'a en revanche pas encore identifié les commanditaires du meurtre.

"La famille, les amis et les collègues d'Anna sur la planète méritent la justice", a insisté Dunja Mijatovic.

Rédactrice à Novaïa Gazeta, journal indépendant russe, Anna Politkovskaïa, opposante résolue au président russe Vladimir Poutine, avait été tuée à Moscou le 7 octobre 2006 à Moscou.

Son assassinat avait ému le monde entier et suscité l'indignation des médias étrangers et des organisations de défense des droits de l'Homme, y voyant un meurtre politique.

tba/ia

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.