Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Fifa - Blatter: "Nous discuterons mercredi s'il y a des problèmes"

"Nous discuterons mercredi s'il y a des problèmes", a indiqué Joseph Blatter, président de la Fifa, mardi, lors de la cérémonie d'ouverture du Congrès de son instance, alors que le "Qatargate" s'est invité de nouveau dans l'actualité récemment.

"Nous discuterons (mercredi) s'il y a des problèmes, (ce mardi soir) place à une ambiance festive", a indiqué le patron du foot mondial dans son discours.

Le dirigeant de 78 ans, en exercice depuis 1998, n'a pas parlé de son avenir. Il ne cache pourtant pas son souhait d'un 5e mandat.

En faisant le tour des Confédérations, comme il est d'usage pour un président avant un Congrès de la Fifa, Blatter a reçu de nombreux soutiens, sauf à l'UEFA. Les Européens, par la voix du président de la fédération néerlandaise de foot, Michael Van Praag, ont exprimé leur opposition à un nouveau mandat du Suisse, lui reprochant le climat délétère actuel où la "réputation" de la Fifa résonne trop souvent avec les accusations de corruption autour du Mondial-2022.

Mercredi, le discours d'ouverture de "Sepp" Blatter au Congrès pourrait être l'occasion pour lui de se présenter officiellement pour un nouveau mandat.

pgr/dhe

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.