Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Drones: la FAA autorise les premiers vols commerciaux aux États-Unis

FILE - This undated file photo provided by U.S. Customs and Border Protection shows an unmanned drone used to patrol the U.S.-Canadian border. Fears of prying from the sky have some Minnesota lawmakers seeking clamps on law enforcement?s use of unmanned aerial drones to gather evidence. (AP Photo/U.S. Customs and Border Protection, File)
FILE - This undated file photo provided by U.S. Customs and Border Protection shows an unmanned drone used to patrol the U.S.-Canadian border. Fears of prying from the sky have some Minnesota lawmakers seeking clamps on law enforcement?s use of unmanned aerial drones to gather evidence. (AP Photo/U.S. Customs and Border Protection, File)

WASHINGTON - La Federal Aviation Administration (FAA) américaine a annoncé mardi avoir octroyé le premier permis pour des vols commerciaux de drones au-dessus du territoire des États-Unis, la plus récente démarche de l'agence pour montrer un relâchement des restrictions des utilisations commerciales d'appareils sans pilotes­.

Le fabricant de drones AeroVironment et la pétrolière BP ont obtenu la permission d'utiliser un drone Puma pour observer des oléoducs, des routes et de l'équipement à Prudhoe Bay, en Alaska, a fait savoir l'agence. Le premier vol a eu lieu dimanche.

Ce drone est un petit engin d'un peu plus d'un mètre de long et d'environ trois mètres d'envergure, contrôlé à distance. Il a été d'abord conçu pour un usage militaire.

Les drones sont souvent moins onéreux à employer que les avions avec pilotes, et sont plus faciles à manoeuvrer. Équipé de caméras 3D, le Puma offrira des photos d'endroits éloignés qui ne sont présentement pas disponibles, ont fait savoir les deux entreprises.

L'été dernier, la FAA a approuvé l'utilisation des drones Puma et ScanEagle (fabriqué par une filiale de Boeing) pour des vols au-dessus de l'océan Arctique afin de surveiller les icebergs, dénombrer les baleines et observer les plateformes de forage.

Selon le secrétaire américain aux Transports, Anthony Foxx, «ces observations de la région nord de l'Alaska sont une nouvelle étape importante vers l'utilisation commerciale plus répandue d'avions sans pilotes».

La semaine dernière, la FAA a indiqué qu'elle envisageait la possibilité de permettre à sept entreprises d'utiliser des drones pour réaliser des photos aériennes, une étape possiblement importante vers la normalisation de l'utilisation de ces appareils à des fins commerciales. L'emploi d'avions sans pilotes est actuellement frappé d'une interdiction quasi-totale.

Le Congrès a demandé à l'agence d'offrir un accès aux cieux pour les drones commerciaux d'ici septembre 2015, mais les modifications voient lentement le jour, et le délai pourrait ne pas être respecté. Des responsables de la FAA en sont à leur troisième tentative de présenter des normes acceptables aux yeux du département des Transports et de la Maison-Blanche.

La majorité de la demande commerciale pour des drones concerne de petits appareils, dont certains ne pèsent que quelques kilos. Selon les estimations de la FAA, cinq ans après l'entrée en vigueur des règles, environ 7500 drones commerciaux pourraient être en activité aux États-Unis.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les drones

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.