Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La coiffe de Pharrell Williams sur la couverture du «Elle UK» a choqué les Amérindiens (PHOTO)

Pharrell Williams a l’habitude de rendre les gens Happy. Mais cette fois-ci, c’est plutôt l’inverse qui s’est produit.

Le chanteur s’est excusé pour son apparition sur la couverture de juillet 2014 du magazine Elle UK où on le voit portant une coiffe amérindienne, rapporte CBC News.

Sur Twitter, de nombreuses personnes ont condamné la photo mardi et mercredi. Plusieurs Amérindiens se sont dits offusqués par ce qu’ils ont appelé un exemple d’«appropriation culturelle».

«Je respecte et honore toutes les races, les origines et les cultures», a dit Pharrell Williams. «Je suis sincèrement désolé.»

Ceux qui ont dénoncé la photo ont fait remarquer que la coiffe est un objet qui doit être mérité.

Un utilisateur a également mentionné que les gens ne devraient pas porter la coiffe pour la même raison que personne ne devrait porter un habit de prêtre.

Pharrell Williams n’est pas le premier à être critiqué pour avoir porté une coiffe amérindienne. Chanel s’est excusé à tous ceux qui auraient pu «mal interpréter» son utilisation de la coiffe dans un défilé dont le thème était «Cowboys et Indiens».

Il y a deux mois, la modèle Alessandra Ambrosio a aussi subi les foudres des internautes lorsqu’elle a publié, sur Instagram, une photo d’elle portant une coiffe pour «s’inspirer pour Coachella», où l’objet est très populaire auprès des amateurs de musique.

INOLTRE SU HUFFPOST

Propos controversés (personnalités publiques)

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.