Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Un agent de sécurité travaillant pour la Turkish Airlines tué en Somalie (porte-parole)

Un responsable de la sécurité travaillant pour la Turkish Airlines (THY) a été tué dans une attaque visant une voiture de la compagnie aérienne turque en Somalie, a annoncé mardi un porte-parole de la THY.

"Un véhicule transportant du personnel de la Turkish Airlines à Mogadiscio a été attaqué. Saadettin Dogan, chef d'une compagnie privée (fournissant des services pour la THY) a été grièvement blessé", a écrit le porte-parole, Ali Genc, sur son compte Twitter, ajoutant que M. Dogan était ensuite décédé à l'hôpital.

"Nous avons des informations selon lesquelles un citoyen turc a été abattu près du Km 4 et il s'agissait de coups de feu tirés d'une voiture", a indiqué un responsable de la police à Mogadiscio, Ahmed Ali. "Nous ne connaissons pas le motif ni l'identité des tueurs jusqu'à présent", a-t-il ajouté, précisant que les meurtriers ont réussi à s'enfuir.

Un responsable du ministère turc des Affaires étrangères a précisé à l'AFP que Dogan avait été touché par quatre balles tirées par des assaillants non identifiés qui visaient la voiture. Il a précisé qu'un Somalien, qui se trouvait dans la même voiture, avait été grièvement blessé.

Ce responsable a ajouté que les raisons de cette attaque étaient inconnues et qu'une enquête avait été ouverte.

La compagnie privée travaillait pour le bureau de la THY à Mogadiscio, a-t-il ajouté.

En 2013, les islamistes shebab avaient affirmé avoir mené une attaque suicide à la voiture piégée contre une annexe de l'ambassade de Turquie à Mogadiscio, tuant un garde turc et un passant somalien.

La Turquie est très active en Somalie.

En 2011, elle avait lancé une importante offensive diplomatique, économique et humanitaire dans le pays déchiré par la guerre, devenant l'un des rares pays à ouvrir une ambassade à Mogadiscio.

Elle a été ouverte après une visite en août du Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, deuxième dirigeant important à se rendre dans la capitale somalienne depuis la fin de la guerre civile, quelques mois après le président ougandais Yoweri Museveni.

Les vols directs entre la Somalie et la Turquie ont débuté en mars 2012. La Turquie a aidé à construire des hôpitaux et à rénover plusieurs immeubles de la capitale.

fo/sd/sba

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.