Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Scotland Yard recherche deux Pakistanais pour le meurtre d'un politique

La police britannique a annoncé mardi rechercher deux Pakistanais dans le cadre de son enquête sur le meurtre à Londres d'un dirigeant du premier parti politique de Karachi, une affaire qui demeure très sensible au Pakistan.

Imran Farooq, 50 ans, dirigeant du Muttahida Qaumi Movement (MQM), formation qui contrôle d'une main de fer la majeure partie de Karachi, port de 20 millions d'habitants sur la mer d'Arabie, avait été assassiné en septembre 2010 à Londres.

Son corps inerte avait été découvert avec des blessures à la tête et des traces de coups de couteau devant son domicile, situé à proximité du QG local du parti, dirigé depuis deux décennies à partir de Londres par Altaf Hussain.

Or mardi, Scotland Yard a rendu publique l'identité de deux hommes qu'elle pense être impliqués dans ce meurtre, Mohsin Ali Syed, 29 ans, et Muhammad Kashif Khan Kamran, 34 ans.

Ces deux Pakistanais étaient arrivés en 2010 à Londres avec des visas d'étudiants mais avaient quitté la capitale britannique le soir même de cet assassinat pour s'envoler vers Karachi.

"Nous pensons que les deux hommes se trouvent au Pakistan à l'heure actuelle. Nos officiers sont en contact avec les autorités pakistanaises" afin de les retrouver, a souligné Scotland Yard dans un communiqué.

Imran Farooq, qui vivait en exil à Londres depuis 1992, était soupçonné par les autorités pakistanaises d'être impliqué dans des affaires de meurtre et de torture liées aux activités du MQM.

Environ 200.000 personnes avaient assisté à ses funérailles à Karachi. Et son meurtre avait donné lieu à de nombreuses théories, l'une étant que sa propre formation politique avait commandité son assassinat, ce que le MQM a toujours nié.

"Nous ne connaissons pas ces deux hommes dont les photos ont été rendues publiques aujourd'hui (mardi). Ils ne sont pas membres du MQM ni d'aucun de ses groupes affiliés", a déclaré Faisal Sabzawari, un haut dirigeant de ce parti.

"Nous collaborons à l'enquête de Scotland Yard et souhaitons que les meurtriers d'Imran Farooq soient traduits en justice", a-t-il ajouté, interrogé par l'AFP à Karachi.

La métropole pakistanaise est actuellement le théâtre d'une vague de violence sans précédent sur fond de rivalités politiques, économiques et ethniques.

Le MQM est le parti des "Mohajirs", musulmans venus d'Inde lors de la partition sanglante de l'ex-colonie britannique en 1947 et qui se sont installés principalement à Karachi.

gl-ak/alm/fw

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.