Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Qatar: procès en appel en octobre pour 3 Philippins condamnés pour espionnage

Une Cour d'appel du Qatar a renvoyé au 27 octobre le procès de trois ressortissants philippins condamnés pour espionnage au profit de leur pays, une accusation officiellement rejetée mardi par Manille.

L'un des trois Philippins a été condamné à mort et ses deux compatriotes à la prison à vie après avoir été reconnus en première instance coupables "d'espionnage au profit d'un Etat étranger, portant atteinte à la sécurité nationale" du Qatar.

Selon le quotidien local Al-Raya, les trois hommes, en détention depuis cinq ans, ont été jugés pour avoir transmis à "un officier du renseignement philippin et à un ancien ambassadeur (...) des informations militaires et économiques" concernant l'armement du Qatar, y compris en avions et en chars, et des dossiers de maintenance et d'entretien durant la période de 2009/2010.

Le principal prévenu, qui était au moment de son arrestation responsable du budget et des achats dans une grande entreprise qatarie, "a avoué avoir servi comme informateur de la police philippine avant de rejoindre le corps de la sûreté de l'Etat avec rang de lieutenant", a rapporté Al-Raya.

Il a été également formé sur "la collecte de renseignements sous la supervision d'un officier spécialisé à l'aéroport de Manille" avant d'être "envoyé au Qatar pour rapporter les renseignements requis par ses employeurs" philippins, a ajouté le quotidien.

Les deux autres Philippins, qui travaillaient pour les forces aériennes du Qatar en tant que techniciens, ont fourni au principal prévenu "des informations secrètes" et recevaient en échange d'"importantes sommes d'argent", toujours selon le journal.

Mardi, les autorités philippines ont nié espionner le Qatar.

"Nous démentons catégoriquement toute activité d'espionnage" au Qatar, a déclaré à Manille un porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Charles Jose, sans donner plus de détails.

Le Qatar est un petit pays du Golfe riche en gaz naturel, dont la population est formée en grande majorité d'étrangers, notamment d'origine asiatique.

Ses forces armées comptaient quelque 11.800 hommes en 2013, selon l'Institut international des études stratégiques (IISS).

bur/lyn/tm/vl

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.