Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Pour Wolfgang Schäuble, le FN est "un parti fasciste"

Le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble a qualifié mardi le Front National, vainqueur des élections européennes en France, de "parti fasciste".

Le vote français de dimanche n'est "pas pour un parti de droite mais pour un parti fasciste", a-t-il dit lors d'un symposium sur l'Europe à Berlin. Et "pour tout le monde en Europe, pas seulement pour nos amis français", il est un rappel sévère à la réalité, a ajouté le ministre conservateur, né pendant la Seconde Guerre mondiale.

"C'est un signal pour nous tous en Europe", a-t-il dit, tout comme l'abstention énorme dans certains pays d'Europe de l'Est comme la Slovaquie (87%), "une honte" selon lui.

A propos du cas français, "nous pourrions toujours dire +nous faisons confiance à la France, nous sommes les meilleurs amis+, mais cela aurait l'effet inverse", a poursuivi M. Schäuble, "et bien sûr (depuis dimanche) j'ai eu des tas de conversations avec des collègues, des amis en France pour savoir ce qu'on peut faire?".

"Quand je lis que seuls 39% des Français veulent rester dans l'UE... le pourcentage est sans doute plus élevé au Royaume-Uni", a-t-il déploré, suscitant les rires de la salle.

"Ma conviction est que nous devons faire une Europe meilleure", a asséné M. Schäuble, européen convaincu, francophone et très francophile.

La chancelière Angela Merkel, conservatrice comme lui, avait qualifié lundi la montée des partis populistes en Europe de "regrettable". Le FN est arrivé en tête du scrutin européen avec 24,85%, devançant l'UMP (20,80%) et le PS (13,98%).

"Que François Hollande laisse 1/4 des électeurs se faire insulter par un ministre allemand en dit long sur l'effondrement du PS #schauble" a répondu mardi soir dans un tweet Marine Le Pen.

"Injure de Schäuble : Berlin saignait déjà le peuple français voici qu'elle l'insulte publiquement #vraivisagedeleurope #ViVeLaFrance" a ajouté de son côté le bras droit de la patronne du FN, Florian Philippot.

La vice-présidente de la Commission européenne Viviane Reding, interrogée mardi par la télévision suisse RTS, a dit considérer le Front national français comme "absolument dangereux, comme le sont tous les fascismes".

mtr-gd/bir

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.