Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Mondial-2014 - Cameroun: la presse s'offusque du montant des primes exigées par les Lions

La presse camerounaise s'offusque du montant des primes exigées selon elle par les Lions indomptables du Cameroun qui participeront au Brésil pour la septième fois à une phase finale de Coupe du monde de football.

"L'indécente revendication", s'indignait ainsi dans son édition de lundi le quotidien privé Le Jour. "Les joueurs de la sélection nationale exigent des primes mirobolantes" pour leur participation au Mondial, accuse le journal.

"La presse (locale) a évoqué le chiffre astronomique de 120 millions de FCFA" (plus de 182.000 euros) de prime de participation par joueur revendiquée par le groupe, rapporte Le Jour pour qui "il est urgent de s'interroger sur le mercantilisme débridé de ces +soldats (joueurs camerounais)+ d'un autre genre dont on attend toujours les premiers lauriers sur le champ de bataille".

La question des primes a souvent créé des tensions au sein de l'équipe camerounaise lors des compétions internationales.

Le 20 mai, le gouvernement a fait une première proposition de 40 millions de FCFA (environ 61.000 euros) puis une seconde de 45 millions de FCFA (68.602 euros) de prime de participation pour chaque joueur, mais cette proposition a été rejetée, selon Le Jour.

Vendredi, un autre quotidien privé, La Nouvelle Expression, faisait état d'une "tension sur le montant des primes".

Lors du dernier mondial en Afrique du Sud, chaque Lion avait perçu 45 millions de FCFA de prime de participation. Le Cameroun avait fait une piètre prestation, se classant 31e sur 32 pays en compétition.

Au Mondial brésilien, le Cameroun figure dans le groupe A avec le Brésil, la Croatie et le Mexique.

rek/mc/chc

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.