Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le pétrole en hausse en Asie, poussé par l'Ukraine (104,37 USD)

Les cours du pétrole, du Brent notamment, s'affichaient en hausse mardi matin en Asie, soutenus par la dégradation de la situation en Ukraine, qui fait craindre une perturbation des approvisionnements de gaz russe.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juillet gagnait 2 cents à 104,37 dollars et le baril de Brent de la mer du Nord, même échéance, prenait 23 cents à 110,55 USD.

Lundi, au lendemain de l'élection du milliardaire pro-occidental Petro Porochenko comme président de l'Ukraine, l'armée ukrainienne a livré bataille avec hélicoptères et parachutistes pour tenter de reprendre le contrôle de l'aéroport de Donetsk (est), pris par les séparatistes prorusses dans la nuit de dimanche à lundi.

M. Porochenko, officiellement déclaré "nouveau président de l'Ukraine" avec plus de 54% des voix, a promis de ne jamais laisser les insurgés, qu'il appelle "les terroristes", transformer la région rebelle du Donbass (est) en "Somalie".

"Le nouveau président prend des décisions rapides pour mettre un terme aux actions des rebelles", a déclaré Desmond Chua, analyste de CMC Markets à Singapour. "Ca pourrait susciter une réaction de la Russie (...) et une nouvelle aggravation des tensions".

Les opérateurs craignent une détérioration de la situation, qui pourrait déboucher sur une guerre civile en Ukraine, pays par lequel transite un quart des importations européenne de gaz russe.

Les événements en Ukraine affectent surtout le cours du pétrole coté en Europe, à savoir le Brent.

Les marchés étaient fermés lundi au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, du fait de jours fériés.

str-bjp/fmp/lv

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.